20.2 C
São Paulo
20 janvier 2020

Steatosis Hepatica: Augmentation du nombre de cas chez les personnes vivant avec le VIH

Image par défaut
SIDA après Dos 50 Sida et le vieillissement Maladies liées au sida HIV

La stéatose hépatique n’est pas, il m’a appris une infection, une chose qui s’apaise lors d’une échographie

La stéatose hépatique, une maladie du foie gras, est une cause croissante de problèmes hépatiques graves, suivis de décès liés au foie chez les personnes vivant avec le VIH.

Surtout maintenant que l'hépatite C peut être guérie, selon une étude présentée au congrès international sur le foie 2019 la semaine dernière à Vienne.

Avec des traitements très efficaces contre les hépatites B et C entraînant une réduction de la mortalité chez les personnes vivant avec le VIH, "les NAFLD deviennent une cause de plus en plus importante de maladie du foie".

Ainsi, Zobair Younossi du campus médical Inova Fairfax de Falls Church, en Virginie, a également déclaré que, dans l'avenir, la NAFLD pourrait devenir la principale cause de maladie hépatique dans cette population.

Comme le Les personnes vivant avec le VIH vivent plus longtemps grâce à un traitement antirétroviral efficace -près de la moitié des personnes séropositives ont maintenant plus de 50 ans- Les affections non liées au VIH, telles que les maladies cardiovasculaires, les cancers autres que le sida et les maladies du foie, sont à l'origine de la proportion croissante de maladies et de décès prématurés dans ces populations.

Car dans la mesure où vivre avec le VIH devient en meilleure santé, ils sont également plus susceptibles d'être en surpoids, a également noté Younossi.

En surpoids? Gastrolasia et deuxième embolie pulmonaire. Il avait aussi une stéatose hépatique

Stéatose hépatique
Je suis venu "à ceci". Il fonctionnait ou fonctionnait (gastroplastie). Et moi, que quand je ne me complique pas médicalement, je reçois toujours une deuxième embolie pulmonaire en cadeau. Et sobevivi. Dieu veut vraiment que je sois ici. Même si juste du tartre

De nombreuses personnes vivant avec le VIH ont également le virus de l'hépatite B (VHB) ou de l'hépatite C (VHC), qui se transmettent d'une certaine manière.

VIH, presque domestiqué

Cependant, un vaccin efficace contre le VHB est disponible depuis la fin des années 80 et des médicaments antiviraux tels que Viread (fumarate de ténofovir disoproxil) qui m'a causé l'ostéoporose et Baraclude (entécavir) peut contrôler l’hépatite B.

De plus, des pathologies telles que l'hépatite C peuvent être guéries grâce aux antiviraux à action directe.

Parmi les Personnes séropositives - alors que la population américaine dans son ensemble - l'hépatite virale est en train de diminuer en raison d'une maladie hépatique grave alors que la NAFLD augmente.

La stéatose hépatique non alcoolique (NASH), la forme la plus grave de stéatose hépatique, est provoquée par l’accumulation de graisse dans le foie.

Et cela déclenche malheureusement une inflammation qui, avec le temps, peut entraîner le développement de fibroses (cicatrices), de cirrhose (cicatrices sévères et perte de la fonction hépatique) ainsi que le cancer du foie.

Aujourd’hui, avril 2019, il n’existe aucun traitement efficace contre le DHGNA et la NASH, et la gestion de la maladie dépend de changements dans le mode de vie, tels que la perte de poids et l’exercice.

Moi-même, Cláudio Souza, j'ai dû subir une intervention chirurgicale qui consistait, dans mon cas, à survivre ou non, à une gastroplastie, connue sous le nom de réduction de l'estomac et, vous voyez, j'ai évolué (...) pour une deuxième embolie pulmonaire , parce que le premier avait été sur 2005 et m'avait presque envoyé dans le fossé ou dans le sac, cette deuxième fois, ils m'ont désabusé en disant que je ne résisterais pas.

Difficile de ronger comme une cloche, ma plus grande menace est pour moi, toujours moi-même et non pas mes pathologies! Ou stéatose hépatique

Revenant sur le sujet, l'équipe de Younossi a analysé les tendances en matière de prévalence et de mortalité des stéatoses NAFLD, de l'hépatite virale et d'autres maladies du foie chez les personnes vivant avec le VIH.

Les personnes qui bénéficient de Medicare, qui est généralement disponible pour les personnes avec des années 65 ou plus et, avec une culture folle, certaines personnes encore plus jeunes et handicapées.

En recherchant dans les dossiers médicaux de plus de 47.000 personnes séropositives, ils ont identifié 10.474, ou 22,3%, présentant une maladie du foie. L’hépatite C était l’événement le plus fréquent, avec les cas 5.628 (53,7 pour cent). Cela a été suivi par DHGNA (maladie du foie gras sans alcool) dans les cas 2.629 (25,1 pour cent).

Ainsi, les autres causes étaient moins courantes, notamment 1.374 avec l'hépatite B (13,1 pour cent), 645 avec une co-infection par le VHB et le VHC (6,2 pour cent).

Ainsi que les personnes 198, avec d'autres maladies du foie (1,9 pour cent).
infection par le virus 3d illustration
infection virale sur fond vert, illustration de 3d

Ainsi, entre 2006 et 2016, la prévalence de l'hépatite virale chez les personnes vivant avec le VIH a diminué de 27,8 à 24,1 par 100.000 dans la population (variation annuelle en pourcentage de -0,9 pour cent).

Et, entre temps, le taux de stéatose hépatique de type DHGNA, plus que doublé de 5,3 à 11,6 par 100.000 (variation annuelle de + 7,2%), a de nouveau rapporté Zobair Younossi.

Une tendance similaire a été observée pour la mortalité, bien que la stéatose hépatique soit toujours responsable de moins de décès que l'hépatite C. Sur l'ensemble des décès de 2.882 au cours de la période de l'étude, un peu plus du tiers (36,2%) était lié à une maladie du foie. . Parmi ceux-ci, la moitié ont été attribués au VHC, 20,3% à DHGNA, 14,4% au VHB, 11,9% à la co-infection VHB / VHC et 3,9% à d'autres maladies du foie.

Ainsi, au cours de la même décennie, les taux de mortalité liés à l'hépatite virale sont passés de 3,8 à 2,6 (variation annuelle de -100.000 pour cent), alors que la mortalité par DHGNA est passée de 5,2 à 0,2 de 0,8 (variation annuelle de 100.000). pour cent).

De cette manière, en analysant dans une analyse multivariée prenant en compte plusieurs facteurs de risque, les personnes séropositives pour le VIH atteintes d’insuffisance hépatique présentaient une hospitalisation plus longue.

Ainsi que l'hospitalisation plus longue et les coûts ambulatoires plus élevés avec des risques plus élevés de décès à un an par rapport à ceux sans maladie du foie.

Et par conséquent, avec l'impact croissant de la stéatose hépatique chez les personnes vivant avec le VIH, "les médecins devraient être beaucoup plus attentifs à l'identification et au contrôle de la NAFLD parmi ces personnes", ont insisté Younossi et Zobair. Ainsi, avec les yeux rivés sur cela, une étude connexe a examiné la NAFLD chez deux cohortes de personnes vivant avec le VIH au Canada et en Italie, parmi des personnes qui n’avaient pas ingéré trop d’alcool et n’avaient pas l’hépatite B ni C.

Parmi ces personnes 1.228 dont les enregistrements ont été examinés, 31,8% avait NAFLD.

Parmi ceux-ci, le pourcentage de 25,2 était considéré comme présentant un risque de progression de la maladie du foie, sur la base de taux élevés d'enzymes hépatiques, ainsi que de la présence d'une fibrose importante. "Et c'est ainsi que de telles études indiquent le profil de changement de la maladie du foie chez les patients VIH." Bien que l'hépatite virale reste la principale cause de maladie du foie dans ces groupes, la NAFLD est en train de devenir un problème beaucoup plus courant ", a déclaré Philip Newsome, PhD, secrétaire adjoint de l'Association européenne pour l'étude du foie. .

Cette déclaration a été publiée dans un communiqué de presse lors de la conférence.

"Et ces faits renforcent la nécessité d'étudier les agents thérapeutiques chez les patients atteints de NAFLD et de VIH, un domaine rarement examiné."

Traduit par Cláudio Souza dans 05 publié de mai de 2019, de l'original en NAFLD une cause croissante de maladie du foie chez les personnes vivant avec le VIH • par Liz Highleyman

A propos de l'auteur de l'étude

Zobair M. Younossi, MD, MPH, FACP, FACG, AGAF, est président du département médical du campus médical Inova Fairfax. Il est également professeur de médecine à l'Université Virginia Commonwealth, Inova Campus et professeur associé de sciences biomédicales à l'Université George Mason.

Diplômé en médecine de la faculté de médecine et de médecine dentaire de l'Université de Rochester à Rochester (État de New York) (Alpha Omega Alpha, 1989), le Dr Younossi a terminé sa résidence en médecine interne, ainsi qu'une bourse de recherche en gastroentérologie et hépatologie. Scripps Clinic et Research Foundation à La Jolla, Californie. Au cours de sa résidence et de sa bourse, il a obtenu sa maîtrise en santé publique de l’École de santé publique de l’Université de San Diego (SDSU) à San Diego, en Californie, en recevant le Hanlon Award et le Outstanding Student Award de la SDSU. Il a ensuite été hépatologue et chercheur principal à la Cleveland Clinic Foundation, à Cleveland, dans l'Ohio (1995-2000).

En savoir plus.

Cliquez ici voir les résumés du Congrès international du foie.

Cliquez ici pour en savoir plus sur NAFLD et NASH.

Articles connexes que vous aimerez peut-être lire

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

Votre avis est très important!

Souhaitez-vous donner votre avis sur Blog Soropositivo.Org?

Si vous le souhaitez, veuillez fournir votre adresse électronique afin que nous puissions vous répondre.

Si vous le souhaitez, veuillez fournir votre adresse électronique afin que nous puissions vous répondre.

Merci Nous nous réjouissons de vos commentaires et reviendrons bientôt