Annonces

Allaitement maternel et sécurité du traitement antirétroviral maternel et de la mère vivant avec le VIH

L'allaitement
Il y a eu, ici et là, des prisons à cause de cette "immoralité". immorale même est la raison obscure du policier (...) obtus qui arrête la fille parce qu'il n'a pas deux égaux (rs, rs)


L'allaitement au sein et la sécurité des antirétroviraux comme moyen de prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement.

INTRODUCTION à l'étude sur l'allaitement maternel et la sécurité des antirétroviraux.

Cliquez sur moi! Allaitement maternel et sécurité du traitement antirétroviral maternel et de la mère vivant avec le VIH
Je demande: Et si c'était toi? Serait-il possible pendant plus de deux décennies d'être systématiquement discriminés?

Eh bien, je n'avais pas pensé à l'allaitement et à la sécurité des traitements antirétroviraux avant le dernier vendredi ou samedi. Ceux qui vivent sous l'effet de la méthadone, de la gabapentine, de l'amitril et de la quétiapine ont une perception très différente du temps qui passe!

Surtout parce que la douleur neuropathique y est associée, et qu'il est très compliqué de savoir depuis combien de temps il se passe quelque chose. Et pourtant, cela ne me rend pas indifférent. Le manque d'empathie génère des psychopathes ou des personnes sans aucune sensibilité et, ce qui est pire, génère l'impossibilité d'être, comme le disent les Nord-Américains, leurs chaussures! Dans leur peau!

Et tout cela parce que, peut-être il y a quelques années 40.000, quelqu'un est venu me voir, triste (c'est le mot lumière que j'ai choisi) parce que j'allais mourir.

Ce n'était pas difficile de la calmer. Après tout, que nous soyons tous stellaires ou non, nous mourrons un jour, et bien, cette référence n’est pas sans explication. Il reste la quête de consolation, qui maintenant ne va pas seulement à la joie (joie) et peut-être d'une manière ou d'une autre, je ne peux pas changer les faits scientifiques, certains en attente.

Et l’empathie, c’est quelque chose qui ne me manque pas, sinon je ne serais pas mentionné à l’ONU, dans la campagne:
Et si c'était toi?

Ça oui, c'est quelque chose!

Allons aux faits

Allaitement moderne ou allaitement et mains vivant avec le VIH ou le sida

Des progrès substantiels ont été accomplis dans la prévention de la transmission périnatale de VIH-1prévenir la transmission périnatale du VIH dans les pays en développement, mais la sécurité et l'efficacité de divers schémas thérapeutiques antirétroviraux sont encore incertaines. Cuba, par exemple, était le premier pays à avoir éradiqué la transmission verticale - de la mère à l'enfant. Dans la composante antepartum d'un grand essai clinique randomisé mené dans plusieurs pays, Promouvoir la survie de la mère dans n'importe quel enfant Endroit (PROMISE), nous avons montré que la thérapie antirétrovirale maternelle (mART) pendant la grossesse et pendant la période intrapartum peut réduire la transmission périnatale de HIV-1 à -0,5% dans les définitions de l’Afrique subsaharienne.1

prévention de la transmission du vih-1
Ce n'est pas le visage du virus que vous devriez rechercher pour prévenir la transmission du vih-1, des bactéries qui, peut-être, tirent "quelque avantage de leur imprudence"

Cependant, l'exposition au VIH-1 associée à l'allaitement et à la transmission potentielle reste bébés exposés au VIH qui vivent dans des endroits avec des ressources limitées. Bien que les directives de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommandent à toutes les femmes enceintes infectées par le VIH-1 de commencer le traitement antirétroviral toute leur vie, l'adhésion au traitement antirétroviral, en particulier après l'accouchement, s'est révélée être un défi majeur.

Étant donné que le rebond viral post-partum a été observé chez 31% des femmes qui ont commencé une thérapie antirétrovirale pendant la grossesse, qui présentaient une suppression virale initiale ils ont subi le préjudice. Le traitement antirétroviral est détectable lors de la première visite prénatale.2-4 Ainsi, l’évaluation de la sécurité et de l’efficacité de stratégies alternatives, telles que la prophylaxie du nourrisson, pour réduire l’infection postnatale reste importante.5

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement chez les nourrissons exposés au VIH

Préservatifs pour la prévention de la transmission du vih-1
Préservatifs pour la prévention de la transmission du vih-1! Tout ce que vous avez à faire est de les utiliser, il vous suffit de les utiliser!

Ainsi, sur la base de données d’essais cliniques antérieurs, il a été démontré que les stratégies 2 suivantes étaient sûres et efficaces pour prévenir la transmission postnatale de HIV-1:

(1) fourniture de ART pour la femme allaitante, réduisant ainsi la charge virale du lait maternel;

ou (2) administrer une prophylaxie antirétrovirale (ARV) quotidienne au nourrisson en maintenant les niveaux sanguins prophylactiques d'ARV chez les enfants tout au long du risque de transmission du VIH-1 au cours de la vie.6-13

Dans des études antérieures, cependant, ils se concentraient sur les interventions données uniquement pendant les premiers mois d'allaitement de 6 à 12 et il y avait d'autres infections tardives liées à la transmission de l'allaitement lorsque l'allaitement continuait après l'arrêt de la prophylaxie. Et, après des observations prolongées, une morbidité et une mortalité associées au sevrage ont été observées par rapport à la poursuite de l'allaitement jusqu'à la deuxième année de vie chez les nourrissons exposés au VIH-1.

Par conséquent, la mesure toujours connue de l'allaitement prolongé pour créer des adultes plus forts montrait qu'il était nécessaire de rechercher des solutions pour maintenir un allaitement sans danger au-delà du mois 12 et des interventions ont été initiées pour réduire la transmission du VIH-1 pendant l'allaitement afin de réduire les maladies. Le VIH et la survie de l’enfant en sont libérés.14-16

L'efficacité de la prophylaxie prolongée de la mère ou du nouveau-né

Certaines études ont évalué l'innocuité et l'efficacité d'une prophylaxie prolongée chez la mère ou le nouveau-né, mais seulement jusqu'à 12 mois.11,12

Cependant, aucun essai randomisé antérieur n'a directement comparé l'efficacité et la sécurité d'une prophylaxie antirétrovirale prolongée à un traitement antirétroviral maternel pendant toute la durée de l'allaitement jusqu'à la deuxième année de vie.

Nous rapportons les résultats de la composante post-partum de l’étude PROMISE, qui randomisait les femmes infectées par le VIH-1 présentant un nombre élevé de cellules CD4 et leurs nourrissons non infectés par le VIH-1 à la prophylaxie ou au traitement par Mac névirapine (iNVP) pour prévenir la transmission du VIH-6 pendant l'allaitement

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement: procédures et renvoi aux cliniques

Allaitement maternel et sécurité du traitement antirétroviral maternel et de la mère vivant avec le VIH
C'est l'une de nos "parties organiques" importantes. Un lymphocyte CD4 +. Si vous comprenez bien cela, cherchez dans ce blog le texte qui parle du cycle de vie du VIH. Chaque point vert dans cette cellule est UN PLUS DE NOS invités méchants et impolis, sortant de la cellule, pas encore au seuil de l'épuisement. Peut-être pourrait-elle être retrouvée par un savoir traditionnel et provoquer un suicide. Apoptose cellulaire

Les visites maternelles ont eu lieu aux semaines 1 (jours 6-14 après l'accouchement, entrée), 6 et 14 après l'accouchement, puis toutes les semaines 12 jusqu'à la semaine postnatale 74. Des antécédents médicaux généraux et un examen physique limité ont été obtenus à chaque visite. Une numération sanguine complète a été réalisée à toutes les visites et des laboratoires de sécurité chimique (ALT, aspartate aminotransférase, créatinine, phosphatase alcaline, bilirubine totale et albumine) ont également été obtenus, sauf à la semaine 62.

Les cellules CD4 ont été comptées à toutes les visites, sauf la semaine 6 post-partum.

Des tests de grossesse ont été obtenus en cas de suspicion de grossesse. Les visites des bébés ont eu lieu dans les semaines suivant l'accouchement: 1, 6, 10, 14, 18, 22 et 26, puis toutes les semaines 12, une visite finale à la semaine 98.

Les enfants peuvent être nés sans VIH. Et avec un peu de temps de traitement!

Les antécédents et l'évaluation physique ont été effectués à toutes les visites. Les TAN VIH-1, la formule sanguine complète et le plasma stocké ont été recueillis lors de toutes les consultations sauf la semaine 10; L'ALT a été obtenu aux semaines 1 et 6.

Pour les nouveau-nés randomisés dans iNVP, l'ALT a été réalisée à la semaine 26 et à chaque semaine 12 lors de l'administration de NVP. Un test d'anticorps VIH-1 pourrait remplacer le TAN si le bébé avait plus de 18 mois et avait cessé d'allaiter.

Les bébés infectés par le VIH ont été référés à la clinique de traitement locale pour commencer le traitement HAART; suivi de l'étude poursuivi indépendamment de l'état d'infection.

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement: résultats de ces études sur l'allaitement et la sécurité des antirétroviraux en tant que prévention de la transmission du VIH-1

Le critère principal d'évaluation de l'efficacité a été confirmé par l'infection du VIH-1 chez le nourrisson, définie comme un NAT positif pour le VIH-1 à partir d'un échantillon prélevé lors d'une visite post-randomisation, confirmée par un NAT positif pour le VIH-1 dans un deuxième échantillon prélevé un moment ultérieur.

Infection à VIH incertaine.

L'allaitement
Représentation graphique du VIH

Allaitement et VIHLes cas d'infection incertaine par le VIH-1 chez les nourrissons ont été examinés, en aveugle, par un comité indépendant de membres de 4 qui ont déterminé de manière définitive le statut et le moment de l'infection par le VIH-1.

La survie sans VIH-1 (nourrisson vivant et non infecté par VIH-1) et la mort infantile étaient des mesures secondaires des résultats d'efficacité.

Tous les VIH-1NAT ont été réalisés dans des laboratoires certifiés par le programme d'assurance de la qualité virologique de la division SIDA (DAIDS).

La table DAIDS pour la gravité des événements indésirables chez les adultes et les enfants, la version 1.0 de 2004 (clarification en août de 2009) a été utilisée pour classer les événements indésirables.19

Pour les femmes, le critère principal d'innocuité était une combinaison d'anomalies hématologiques, rénales ou hépatiques de grade 2 ou d'un degré ≥3 d'événements indésirables ou de décès, selon la première éventualité. (Cela me hante)

Pour les enfants, le critère principal d'innocuité était un composé d'événements indésirables de degré ≥3 ou de décès, survenu en premier. Les résultats de sécurité secondaires comprenaient les composants individuels des résultats composites primaires.

RÉSULTATS

Toujours! Toujours l'Afrique !!!!!

Allèle VIH
Est-ce la pauvreté? Cela dépend du point dans lequel vous vivez dans la chaîne alimentaire de notre "société". Je n'ai pas beaucoup d'atouts, mais comme un ami me l'a dit, je sais faire plus avec moins. Mais malheureusement, ce n'est pas la vision de tout le monde. Maintenant, il y a juste quelqu'un, juste au-dessus de moi dans la chaîne alimentaire, après avoir créé une orthèse pour ma main gauche, quelque chose que je vais tirer plus tard, et cela m'a coûté 1 / 3 de tout mon revenu mensuel mensuel et me fait mal. J'ai contacté l'assistant du professionnel qui a effectué le travail, là où je me suis rendu presque inconsciemment aujourd'hui, mais je ne l'ai pas fait parce que j'ai oublié mon portefeuille à la maison (c'est le fou, le fou le fou ...). Eh bien, l’assistant a dit que je devrais payer plus de 1 / 6 de mon "revenu" pour l’heure de travail. J'ai dit que je le ferais, juste pour gagner du temps. Mais je ne le ferai pas. Pas seulement parce que je ne peux pas me le permettre. Mais aussi, parce que c'est mal de payer. Et c’est ainsi que la chaîne alimentaire sociale s’enracine. Madame, en Afrique, quelque chose comme cela, comme dans cette image, n'est pas la pauvreté. Vous pouvez être sûr de ça!

Entre 6 de juin et 2011 d’octobre de 1, un total de paires de mères et d’enfants 2014 (y compris les paires de jumeaux 2431) ont été inscrits (13 randomisé à mART et 1220 à iNVP) à partir des sites

  • Malawi (32%),
  • Afrique du Sud (23%),
  • Zimbabwe (22%),
  • Ouganda (16%),
  • Zambie (2%),
  • Tanzanie (2%)
  • et Inde (3%).
prévention du VIH
Cette photo a été faite en Ouganda, oui oui elle me semble meilleure dans la pauvreté

95% des paires de mères et de progéniture de chaque bras étaient précédemment inscrits à la composante PROMISE antepartum (42% randomisé dans le bras ZDV maternel et 53% randomisé dans le bras triple ARV maternel) et 5% étaient des femmes présentant un retard de présentation, inscrites à l'accouchement ou pendant les jours 5 après l'accouchement.

Presque toutes les mères (1207,98,9%) du groupe multithérapie ont commencé le schéma multithérapie préféré par l'étude et presque tous (1204,98,9%) des enfants du groupe multirésistif ont commencé la NVP quotidiennement. Un organigramme du patient est présenté dans Contenu numérique supplémentaire, http://links.lww.com/QAI/B102.

Table 1 (je ne pouvais pas utiliser les tables sans violer les droits d'auteur) résume les caractéristiques de base choisies parmi les mères et les nourrissons au départ.

Le délai médian avant l'arrêt de l'allaitement était de 16 mois (70 semaines), sans différence statistiquement significative entre les bras (P = 0,70).

Les estimations de probabilité de Kaplan-Meier pour l'allaitement continu pour les mois 6, 9, 12, 18 et 24 étaient respectivement de 93,3%, 86,2%, 81,0%, 34,3% et 12,5%.

En ce qui concerne le droit d'auteur sur les images, j'aimerais pouvoir compter sur un illustrateur bénévole pour des travaux tels que ceux proposés dans les tableaux. Les photos sur je sais, je me débrouille!

DISCUSSION

Introduction, Je dirais, L’étude PROMISE a été la première étude randomisée à effectuer une comparaison comparative entre la mART et l’INVP pour la transmission postnatale du VIH-1 jusqu’à 18 mois d’allaitement chez une femme asymptomatique. avec un nombre élevé de CD4 qui ne répondaient pas aux critères de traitement au moment de l’allaitement au moment de la réalisation de l’étude.

Et même si, même si les taux de transmission cumulés du VIH-1 postnatal dans les bras mART et iNVP étaient beaucoup plus faibles que prévu dans les calculs de la taille de l'échantillon, cela limitait considérablement le pouvoir statistique de l'étude de détecter différence de risque de transmission entre les deux bras, les résultats démontrent que les deux schémas de traitement par iNVP étaient très efficaces!

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement: survie du 97%!

Quand je suis arrivé à cette partie du texte, toujours dans la version anglaise, elle est revenue et avec elle les douleurs et les larmes. Je ne comprends pas et je trouve cela injustifiable, et ce n’est "que" la première fois que je joue dans cette sujet. Ne pas avoir de référence ne peut être une justification pour des déceptions (sic) ou des communications et considérations trompeuses!

Il y a certains bla-bla-bla qui s'il vous plaît
Je pense que Poliana Moça en utilise un. Je ne sais pas

Il faut un manque total d'empathie, voire même d'indifférence pour se voir dans une situation, ne pas regarder de côté et, voyant que vous n'êtes pas seul et que les autres ne vont pas si bien, restez heureux!

Le manque d'empathie génère des monstruosités. Emmanuel, par les mains de Chico Xavier, précise que "les démons du délire et du délire sont, en bref, des intelligences très sophistiquées, , ce qui nous rapproche de la sainteté et apporte "le reste" (!!!!!) à la miséricorde! Citant vaguement le Christ:

- "Rechercher avant" ...

Et elle est toujours là, sur les genoux de sa mère, vêtue de rose, des yeux gris pour qui elle n’a pas encore eu besoin et qui n’a jamais atteint sa pigmentation .... Son cri me dit:

"Pourquoi?"

Et je ne sais pas quoi dire. Parmi tant de choses que j'ai dû faire cet après-midi à la Rua Antônio Carlos, Cerqueira César, je suis resté pour regarder et essayer d'atténuer son agonie. Je savais qu'elle irait. J'avais déjà vu cela, la mort en train de se produire, et je la verrais encore des dizaines et des dizaines de fois. Plus que ce ne serait juste pour moi d'avoir vu ... Mais ...

(I.e.

- "Ne pas s'aggraver", ne pas donner d'eau ...

Comment améliorer l'agonie?

- "Du coton humide sur les lèvres"

Où est la mère?

"Au quatrième étage."

(L'ICU) Et le père.

- "Il est parti hier! Tu as vu "! (Le gars que j'aurais déjà escaladé auparavant, si possible, si je devais le frapper avant, et il serait tombé dans l'eau en très peu de temps)

Oui ....

Et elle est partie. Moins de 90 jours sur Terre! Entré à la Lumière pour agoniser et partir!

Et oui, je sais, j'ai appris au téléphone!

- "Tout est comme Dieu le désire"

Ne pas avoir de référence n'est pas la formule magique pour ceux qui ne construisent pas l'Histoire de pouvoir dire n'importe quoi de stupide sans avoir à s'inquiéter des conséquences!

(I.e.

Mais le manque de référence! Juste étudier et rechercher, bonne volonté et respect.

Par qui?

Pour les trente-cinq millions qui ne sont plus là et pour trente-cinq millions avec des attentes ambiguës et douteuses qui servent de références vivantes! Pour ceux qui ont pris l'AZT et le DDI pour survivre et ont souvent perdu la vie. Car c’est eux, comme moi et beaucoup d’entre nous, que nous baisons et prenons le rai-fi-oiz de vert, de jaune, de bleu et de blanc, à l’avant-garde, de sorte que d’autres ont aujourd'hui, comme ils l’ont fait, de meilleurs traitements, moins de dégâts et, pour ce que nous faisons |:

- Vieillir avec le VIH. Nous sommes les premiers et si je ne parle pas pour tous, je parle pour moi-même et EXIGE CE RESPECT!

Infections postnatales de 12 à 24 mois à un taux de 0,6 et 0,9% respectivement

Avec des taux d'infection postnatale de 12 et 24 mois de 0,6% et 0,9%, respectivement, et des taux élevés de survie sans VIH-1 aux mois 24 (> 97%). Les taux de survie élevés inférieurs à deux ans (% 1,7 de la mortalité infantile) étaient particulièrement frappants par rapport aux taux observés dans la plupart des endroits où l’étude a été menée.24

Deux études contemporaines, l'ANRS 12174 et l'Ouganda PROMOTE, ont montré des taux de survie similaires, mais avec des semaines de suivi 50.

ANRS 12174 a randomisé les nourrissons VIH-1 non infectés en LPV / r ou 3 TC en interrompant l’allaitement ou les semaines 50.

La survie libre de HIV-1 aux semaines 50 était de 96% dans les deux bras de l'étude.11

Allaitement maternel et sécurité du traitement antirétroviral maternel et de la mère vivant avec le VIH
Ouais Pour certains, le temps, c'est de l'argent

Les femmes infectées par HIV-1 dans l’étude PROMOTE ont été randomisé entre les semaines 12 et 28 de la grossesse pour un schéma thérapeutique à base de LPV / r ou d'efavirenz qui a été poursuivi pendant les semaines 48 d'allaitement. La survie des nourrissons exempts de VIH-1 à 8 quelques semaines après l'accouchement était de 92,9% dans le bras LPVr et de 97,2% dans le bras éfavirenz.12

Les taux de transmission du VIH-1 dans ces études étaient également faibles.

Dans l'étude PROMOTE, l'infection à VIH-1 s'est produite pendant l'allaitement au sein de 1 dans le bras LPV / r de l'enfant. Les taux d'infection après 50 semaines dans l'étude ANRS 12174 étaient de 1,4% dans le bras LPV / re 1,5% dans le bras 3 TC. À ce jour, une seule étude a comparé l'efficacité de la prophylaxie multithérapie et de la prophylaxie infantile.

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement

O L'allaitement, Étude antirétrovirale et nutritionnelle (BAN) a comparé un schéma posologique de sdNVP intrapartum à 7 jours de ZDV / 3 TC chez toutes les femmes, suivie d'une randomisation dans les groupes 1: prophylaxie prolongée ou quotidienne administrée par XNX mois d'allaitement maternel exclusif ou d'absence de prophylaxie antirétrovirale chez la mère ou le nourrisson.

Bien que ni conçus ni utilisés pour comparer directement l’efficacité de mART et d’iNVP, les résultats de l’étude indiquent que les bras mART et iNVP sont supérieurs au bras contrôle de 1 week (3%, 1,8% et 6,4%). , respectivement) à 28 semaines après l'accouchement.10

Il convient de noter que les femmes de la BAN n’ont reçu que sdNVP et 7 jours de TC ZDV / 3 comme prophylaxie pour la transmission périnatale, alors que 95% de la cohorte PROMISE ont été suivies dans la composante antepartum et ont reçu un TAR ou ZDV. En outre, les femmes participant à l’étude BAN n’ont été recrutées que si le nombre de CD4 était supérieur ou égal à 200 ou 250 / mm.3 (en fonction du temps d’inscription), alors que les femmes inscrites dans la cohorte PROMISE avaient un nombre de cellules CD4 ≥ 350 / mm3 (ou ≥ le seuil initial de traitement antirétroviral spécifique au pays s'il était> 350 cells / mm3). Ces différences sous-jacentes dans la sélection des sujets sont susceptibles d’expliquer les taux plus élevés de transmission du VIH observés dans l’étude BAN.

Aucun problème de sécurité n'a été observé dans les bras des études mART et iNVP. (I.e.

En outre, aucun problème de sécurité n'a été observé dans les bras des études mART et iNVP. Moins de 1% des femmes et 2% des enfants ont arrêté le schéma de l'étude en raison de leur toxicité. Des préoccupations ont été exprimées concernant la toxicité potentielle pour le nourrisson de l'ingestion d'ARV dans le lait maternel de mères recevant un TAR. Notre étude n'a révélé aucun signe d'augmentation des taux de toxicité chez les nourrissons de mères recevant un traitement antirétroviral à base de ténofovir par rapport aux nourrissons dont la mère ne recevait pas de traitement HAART. Ces données sont également rassurantes quant à la sécurité de la prophylaxie pré-exposition par TDF / FTC pour l’allaitement au sein, les femmes à risque pour le VIH non infectées et leurs enfants.25-27 De même, l'utilisation prolongée d'une prophylaxie journalière contre la NVP chez les enfants non infectés par HIV-1 pendant un maximum de 18 mois n'a pas été associée à une toxicité élevée pour le nourrisson, y compris une toxicité cutanée et hépatique, par rapport aux enfants qui n'ont pas reçu de NVG.

Prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement:

L'âge médian du nourrisson jusqu'à la fin de l'allaitement maternel dans l'étude était de 16 mois; 86% n'enregistrait toujours pas l'arrêt complet de l'allaitement au cours des mois 9, mais diminuait jusqu'à 34% en mois 18. C’est plus long que ce qui avait été formulé à l’origine lors de la conception de l’étude et reflète probablement les modifications apportées aux directives concernant l’allaitement au sein par les femmes infectées par le VIH-1, ainsi que l’évolution des habitudes chez les femmes subsahariennes au cours de l’étude. Cette durée prolongée d'allaitement expose le bébé exposé au VIH-1 à un risque d'infection en cas de manque d'adhésion du traitement antirétroviral à la mère.

Environ 67% des infections sont survenues après 6 mois de vie. A mon avis c'est au-delà de l'inefficacité!

E 33% après 12 mois de vie, les infections continuant de se produire au cours des mois 24.

Au cours de l’essai randomisé PROMISE, les directives de l’OMS pour la prévention de la transmission périnatale de HIV-1 ont été modifiées dans 2013 afin de recommander le traitement antirétroviral maternel au moins pendant la durée de l’allaitement.

Les directives actuelles recommandent le traitement à vie pour toutes les personnes infectées par HIV-1, y compris les femmes enceintes et allaitantes.17,28 En dépit de ces recommandations, en raison de problèmes d’observance post-partum, de nombreuses femmes ont une virémie de rebond entraînant une transmission postnatale continue.3,4,29 Les données PROMISE démontrent que mART et iNVP ont des profils d'efficacité et de sécurité similaires jusqu'à plusieurs mois d'allaitement, ce qui indique que, même si le traitement des femmes allaitantes est une priorité, l'utilisation prolongée d'iNVP constitue une alternative efficace et sûre, Par exemple, pour les femmes qui refusent ou qui n’adhérent pas au traitement, ont une virémie persistante ou qui arrêtent temporairement le traitement pour toxicité.5

Limites toxicologiques et prévention de la transmission du VIH-1 par l'allaitement
Je me demande parfois ... Vous savez. Quand vous dormez avec un serpent à sonnette, vous avez au moins plus ou moins, alors en plus, à quoi vous attendre. Et elle n'aurait même pas besoin d'un hochet

Cependant, chez les femmes qui refusent ou qui n'adhèrent pas à un traitement antirétroviral, des obstacles similaires peuvent survenir lors de l'administration du virus in vivo.

Nos données soulignent l'importance de fournir un soutien post-partum aux femmes recevant un traitement antirétroviral, car nous avons observé un risque persistant d'infection postnatale pendant l'allaitement, même lorsque des interventions efficaces étaient fournies. Diverses approches seront nécessaires pour parvenir à une génération sans VIH-1, y compris des interventions visant à soutenir l'observance du traitement antirétroviral et la rétention post-partum dans les soins des femmes, et à garantir la disponibilité d'alternatives tout aussi efficaces et sans danger pour la prophylaxie infantile. que le ART maternel peut être insuffisant pour protéger le nourrisson.

MERCI

L'équipe PROMISE reconnaît avec gratitude les contributions des mères et des bébés qui ont participé à l'étude. L’équipe reconnaît également le soutien et les dons de produits d’étude des sociétés pharmaceutiques Gilead, GSK / Viiv / Healthcare, Abbvie et Boehringer Ingelheim. Les auteurs reconnaissent avec gratitude les contributions de l’équipe d’étude, des chercheurs du site et de l’équipe du site qui ont mené l’étude d’IMPAACT 1077BF.

Traduit et révisé par Cláudio Souza en mars 24 du 2019 original en:

Prévention de VIH-1 Transmission à travers L'allaitement maternel: Efficacité et sécurité du traitement antirétroviral chez la mère par rapport au nourrisson Nevirapine Prophylaxie pour la durée de L'allaitement maternel in VIH-1Femmes infectées présentant un nombre élevé de cellules CD4 (IMPAACT PROMISE): essai clinique randomisé, à étiquette ouverte

Images connexes

Annonces

Publications connexes

Commenter et socialiser. La vie est meilleure avec des amis!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Soropositivo.Org, Wordpress.com et Automattic font tout ce qui est à notre portée en ce qui concerne votre vie privée. Vous pouvez en apprendre plus sur cette politique dans ce lien J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Lire tout dans la politique de confidentialité

%d Les blogueurs comme ceci: