SIDA carte en portugais cigarette médicaments fumer habitude de fumer HIV Messages Tabac et cancers du poumon

Le tabagisme est la principale cause du risque accru de crise cardiaque chez les séropositifs

Une fâcheuse habitude
Bien que je consomme encore tabac dans des niveaux inacceptables, ce qui me rend suspect, de toute façon, je conseille les non-fumeurs à ne pas commencer par là et ceux qui fument la recherche acaar avec elle. Il existe un remède, Champix (très coûteux et difficile d'accès) qui a été d'une valeur à ceux qui peuvent Grane même. Venez me dire le résultat après!

Les personnes vivant avec le VIH qui fument ont un risque presque trois fois plus susceptibles d'avoir une crise cardiaque que de fumer VIH-négatives, selon les données publiées en ligne néerlandais avant sa publication sur papier Clinical Infectious Diseases (Maladies infectieuses cliniques). L'étude suggère que le tabagisme est le fer de lance du nombre d'attaques surveillées par le cœurtabac 1024x768des personnes vivant avec le VIH dans les pays riches ressources scénarios avec d'autres facteurs étant moins important.

Dans le même temps, un important fournisseur de soins de santé en Californie a rapporté une baisse de l'incidence des crises cardiaques chez les personnes vivant avec le VIH au cours des dernières années avec des taux désormais équivalentes à des personnes séronégatives. Ils attribuent le changement non seulement la cessation du tabagisme, mais aussi une meilleure surveillance des risques cardiovasculaires, une plus grande utilisation de médicaments pour réduire et prévenir le cholestérol et un début de traitement précoce antirétroviral.

Les maladies cardiovasculaires et les crises cardiaques

Dans une ère de la thérapie antirétrovirale efficace, se concentrer sur les soins médicaux pour de nombreuses personnes vivant avec le VIH a changé à travers les conditions de gestion et de santé co-morbidité qui sont associés au vieillissement telles que les maladies cardio-vasculaires.

Plusieurs études d'observation ont signalé une augmentation du temps 1.5 2 le risque de crise cardiaque (infarctus du myocarde) chez les personnes vivant avec le VIH, par rapport aux personnes qui ne ont pas le VIH. Environ un sur dix décès de personnes vivant avec le VIH sont dus à des crises cardiaques et autres maladies cardiovasculaires. Les causes sous-jacentes de cette situation sont une question de débat scientifique. Avoir le VIH provoque directement l'inflammation chronique et des changements dans le taux de cholestérol et d'autres lipides qui peut accélérer la maladie cardiovasculaire. Certains chercheurs suggèrent que les médicaments antirétroviraux spécifiques peuvent contribuer à ces processus. Les facteurs génétiques, vieillissement accéléré chez les personnes vivant avec le VIH et l'hypertension artérielle ont également été proposés comme facteurs potentiels.

Mais les facteurs comportementaux et sociaux sont également susceptibles de faire partie de celui-ci ainsi. Plus important encore, les taux de tabagisme ont tendance à être très élevé chez les personnes atteintes

cigarettes fumées dans le cendrier
Le mien est "plus ou moins" donc ...

VIH que dans la population générale. En outre, les différences de statut socio-économique, l'origine ethnique, la consommation d'alcool et l'usage de drogues récréatives ont été observés parmi les groupes de personnes séropositives et séronégatives. Bien que les chercheurs tentent de mesurer les facteurs tels que ceux-ci le et prendre en considération lorsque l'on compare le risque de crise cardiaque chez les personnes VIH-positives et VIH-négatifs, ce processus est forcément inexacte et incomplèteo.

Une augmentation du risque pour les fumeurs au Danemark

Pour mieux comprendre le lien entre l'infection à VIH, le tabagisme et le risque de crise cardiaque, Ligne Rasmussen et ses collègues ont comparé les données chez les patients VIH-positifs 3.251 vivant au Danemark et 13.004 la population générale à Copenhague, regroupés par âge et sexe.

Plus précisément, les chercheurs ont voulu savoir si le tabagisme a un impact plus important sur le risque de crise cardiaque chez les fumeurs vivant avec le VIH que chez les fumeurs séronégatifs. Ils visaient également à évaluer la mesure dans laquelle le tabagisme peut expliquer le risque accru de crise cardiaque chez les personnes vivant avec le VIH.

Les données ont été recueillies entre 1995 et 2013. Les personnes qui avaient injecté des drogues dans leur vie ont été exclus de l'analyse.

Les taux de tabagisme sont beaucoup plus élevés chez les personnes vivant avec le VIH:

  • 47% actuellement fumé, par rapport à 19% dans la population générale.
  • 19% étaient d'anciens fumeurs, comparativement à 34% dans la population générale.
  • 34% ne ont jamais fumé, comparativement à 46% dans la population générale.

La proportion de personnes vivant avec le VIH qui venait de subir une crise cardiaque (2.9%) était considérablement plus élevé que dans la population générale (1.0%)

Les chercheurs ont analysé le risque de crise cardiaque selon le fait que la personne a fumé:colillas v

  • Fumeurs vie habituel avec le VIH avaient un risque presque trois fois plus élevé de crise cardiaque par rapport aux fumeurs dans la population générale du même âge et le sexe: la proportion de taux d'incidents était 2.83 (Intervalle de confiance 95% dans 0.75 - 4.24).
  • Ex-fumeurs vivant avec le VIH avaient un risque presque deux fois: 1.78 rapport d'aspect de l'incident (95 intervalle% de confiance dans 0.75 - 4.24)

Mais les personnes vivant avec le VIH qui ne avaient jamais fumé pas un grand risque de crise cardiaque que les non-fumeurs dans la population générale du même âge et le sexe: la proportion de taux d'incidents était 1.01.

Les derniers résultats ne ont pas été observés dans d'autres études généralement constaté que les personnes vivant avec le VIH ont un risque plus élevé de crise cardiaque, même si elles ne fument pas.

Les données ont été analysées contraire, seule la recherche de personnes vivant avec le VIH et de prendre des personnes qui ne avaient jamais fumé que le groupe de comparaison. Fumeurs habituels étaient statistiquement significatives six fois plus de risques d'avoir une crise cardiaque (rapport d'aspect de l'incident 6.06) et anciens fumeurs avaient plus du double le risque (l'incident 2.64 rapport d'aspect).

Les données néerlandaises, mais suggèrent que la principale raison de la hausse des taux de crise cardiaque chez les personnes vivant avec le VIH est le tabagisme. Non seulement le tabagisme est plus répandu dans ce groupe car il a aussi un grand impact physiologique que chez les personnes sans VIH.

Les chercheurs estiment que 72% des attaques cardiaques chez les personnes vivant avec le VIH ont été attribués au tabagisme - considérablement plus élevé que le 24% dans la population générale. Si les fumeurs habituels vivant avec le VIH pourraient arrêter de fumer et avait le risque d'anciens fumeurs, le nombre total d'attaques cardiaques chez les personnes vivant avec le VIH tomberait à 42%.

La recherche de discuter dans un commentaire ajouté, M. John Gill question et Dominique Costagliola si la majorité des crises cardiaques sont causées par le tabagisme seul. Ils soupçonnent que certaines des différences comportementales et sociales en participants à l'étude ne aient pas été complètement pris par l'enquête. En outre, ils estiment que les anomalies lipidiques, l'inflammation chronique et le choix des antirétroviraux peuvent également contribuer à la maladie cardiovasculaire.

Cependant, ils disent que ce est tout à fait clair que le tabagisme demeure la principale cause de crises cardiaques chez les personnes vivant avec le VIH. L'étude devrait inciter les médecins à prioriser leur travail dans le sevrage tabagique.

"Saisir toutes les opportunités pour l'aide à la prise en charge du VIH à concentrer nos efforts pour réduire les taux élevés de tabagisme offre le plus grand potentiel pour réduire les taux de MI [infarctus du myocarde]," disent-ils. "Encouragement et le soutien de nos patients dans leurs efforts pour arrêter de fumer offre d'immenses avantages pour la santé."

fumée

Moins de crises cardiaques en Californie

Publié simultanément dans Clinical Infectious Diseases est un programme du rapport sur les soins de santé géré par Kaiser Permanente, qui fournit des soins aux six millions de Californiens. Comme rapporté précédemment par aidsmap, si le risque de crise cardiaque de ses membres séropositifs était le double de celui des membres 1996-99 (rapport de risque 1.8,% de confiance 95 dans 1.3-2.6), il a constamment diminué depuis. Dans 2010 - 2011, il n’y avait pas de risque accru de crise cardiaque pour les membres vivant avec le VIH (taux de proportion 1.0,% de confiance 95 dans l’intervalle 0.7 - 1.4).

Les données proviennent d'une comparaison des personnes vivant avec le VIH 24.768 et individus 257.600 qui ne ont pas le VIH, avec les données collectées à partir de la 1996 2011.

Au cours des dernières années le marqueur risque important pour les maladies cardiovasculaires Framingham a légèrement diminué pour les membres avec le VIH que pour les membres sans le VIH, avec de meilleurs résultats pour certains facteurs de risque (tels que le cholestérol total), mais de moins bons résultats pour d'autres (par exemple comme l'hypertension artérielle). Si 45% des personnes vivant avec le VIH avaient fumé au moins une fois dans la vie, 31% des personnes séronégatives également fait.

Par ailleurs, il y avait une augmentation spectaculaire de l'utilisation de médicaments pour le cholestérol et d'autres médicaments pour abaisser les lipides pour les patients VIH-positifs au cours de la période d'étude - de 5.5 à 31.5%.

"Dans notre scénario de soins intégrés pour les patients avec assurance, ces résultats peuvent se expliquer par l'accès aux soins, et les efforts pour réduire le risque de généralisation DC [de maladies cardiovasculaires], tels que la mise en œuvre des rappels de santé qui apparaissent pendant toute les dossiers de visites à la clinique, y compris les rappels de suivi de cholestérol et la pression artérielle, la surveillance du diabète, et le sevrage tabagique, "écrit le chercheur.

Une explication supplémentaire offert par les chercheurs est la transformation de l'utilisation du traitement antirétroviral chez les personnes vivant avec le VIH 1996. Les médicaments qui ont moins d'association avec des maladies cardio-vasculaires sont maintenant plus susceptibles d'être utilisés. En outre, les patients commencer le traitement dès CD4 et a élevé le nombre de cellules, ce qui évite l'immunodéficience est associée à une inflammation chronique et une maladie cardiovasculaire.

"Nos résultats appuient l'idée que le risque accru d'infarctus du myocarde [infarctus du myocarde] pour les patients vivant avec le VIH est en grande partie réversibles avec un accent continu dans la prévention primaire en combinaison avec l'initiation précoce de l'ART pour préserver la fonction immunitaire," l'auteur conclut.

Tradução: Rodrigo S. Pellegrini Une note du rédacteur en chef de Soropositivo.Org: Si les arguments ci-dessus ne vous étaient d'aucune utilité pour penser à arrêter de fumer, je vous invite à consacrer (…) encore cinq minutes aux paroles sages d'un homme que je respecte sérieusement, je dirais très sérieusement, sous les conséquences dévastatrices et fatales de la mauvaise habitude (addiction) de consommer du tabac (…)

Sandra aime

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sandra aime
Sandra Bréa en scène de film L'invitation au plaisir complète au niveau des unités (1980).
nom et prénom Sandra Brito Bréa
Naissance 11 de maio de 1952 Rio de Janeiro, RJ
nationalité Brésilien
Morte 4 de maio de 2000 (47 ans) Rio de Janeiro, RJ
IMDb: (Inglês)
Sandra Brito Bréa (Rio de Janeiro, 11 de maio de 1952 - Rio de Janeiro, 4 de maio de 2000), Connu professionnellement comme Sandra aimeCe fut un actrice Brésilien. il a été jugé sex-symbol le pays décennie 1970 et décennie 1980. Elle était célèbre non seulement pour ses nombreuses œuvres, mais aussi pour avoir assumé publiquement, en août 1993Ce qui a été contaminée par virus da SIDA, La lutte contre la discrimination. Cependant, l'actrice est morte de Le cancer du poumonSept ans plus tard. Ce fut l'exposant Mouvement Art porno . En savoir plus sur Sabdra Bréa ici

Références

Notes de l'éditeur: Les liens ci-dessous le point à des études en anglais.

Rasmussen LD et al. L'infarctus du myocarde chez les personnes infectées par le VIH danois: Population fractions attribuables associés au tabagisme. Maladies infectieuses cliniques, 2015. Gill MJ & Costagliola D. Infarctus du myocarde chez les personnes infectées par le VIH: temps de se concentrer sur l'éléphant silence dans la salle? Clinical Infectious Diseases, 2015. Klein DB et al. La baisse du risque relatif d'infarctus du myocarde chez le VIH-positif par rapport aux personnes VIH-négatives avec l'accès aux soins. Maladies infectieuses cliniques, 2015.

Si vous avez besoin de parler et que vous ne pouvez pas me trouver ou Beto Volpe, c'est une option beaucoup plus équilibrée, Beto, vous pouvez également envoyer votre message. Je peux peut-être prendre un peu de temps. Je vérifie les messages à midi, peu après, en fait, à 20h00.
Ça devient de plus en plus difficile pour moi, tout ça, de taper.
Et je finis par avoir besoin d'un intervalle entre un paragraphe et un autre.

Mais soyez sûr d'une chose que j'ai apprise:

Le temps et la patience résolvent à peu près tout!
————————————————————————————–



Intimité Lorsque vous envoyez ce message, il est implicite que vous avez lu et accepté nos politiques de confidentialité et de gestion des données [/ acceptation]

Suggestions de lecture

2 Il semble qu'un débat commence à avoir lieu ici! Participer

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

WhatsApp WhatsApp nous
%d Les blogueurs comme ceci: