Charge virale fim da aids PEP - Prophylaxie post-exposition - C'est une urgence médicale!

90? 90? 90? Mettre fin à la pandémie du VIH a des obstacles effrayants, prévient l'ancien chef de l'OMS!

Par Gus Cairns

La grande vue d'un homeme est habituellement la pointe de l'iceberg
La grande vision d'un homme est généralement la pointe de l'iceberg

La difficulté de réduire à zéro l'épidémie de VIH ne doit pas être sous-estimée, a déclaré Kevin de Cock, ancien directeur de la prévention et de la riposte au VIH à l'Organisation mondiale de la santé, plus tôt ce mois-ci lors d'une réunion de la Clinical Society. SIDA (EACS) à Bruxelles.

EACS a tenu cette réunion pour formuler de nouvelles normes pour la réponse au VIH et les soins en Europe. Les thèmes de la réunion seront résumés dans un autre rapport, mais le Dr Cock, qui dirigeait le programme de lutte contre le virus Ebola au Libéria, dirige maintenant le Centre pour le contrôle de la maladie du VIH au Kenya, a donné le ton à une présentation large. plénière le premier soir. Cet événement a tout abordé, du changement climatique à l'avenir politique de l'Afrique, en tant que questions pouvant influencer et remettre en question les progrès futurs non seulement dans la lutte contre le VIH, mais également dans l'ensemble des soins de santé mondiaux.

Que signifie «proche de zéro»?

dr-zéro

Dr de Cock avait quelques critiques au sujet de la « 90-90-90 » comme une influence sur la cible, la façon dont on vu la possibilité de mettre fin à l'épidémie de VIH en si peu de temps.

Cet objectif vise à la réalisation globale de 72% de toutes les personnes vivant avec le VIH dans le traitement et la charge virale supprimée en 2020, et 86% à 2030.

.

«90 / 90 / 90 a été développé comme un« outil de défense », a-t-il déclaré,« c'est un critère pour mesurer les progrès. Cependant, je n'ai pas la notion de comment il a glissé dans une politique et a abouti à un certain nombre de documents techniques sur la façon d'y arriver. "

Il a mis en garde contre une interprétation trop littérale de l'infection par le VIH "drain" à zéro pour 2030.

kevin-de-coqIl a dit qu'il préférait la définition proposée par Hillary Clinton, et sa définition, la Conférence internationale sur le sida à Durban Juillet dernier, était que "Pratiquement aucun enfant ne devrait naître avec le VIH"; que les adolescents et les jeunes adultes dans le monde soient dans un "risque significativement plus faible" d'être infectées que de nos jours; et que toutes les personnes vivant avec le VIH doivent avoir un accès universel au traitement, pour prévenir les maladies et les transmissions suivantes. "Qu'il n'y avait presque pas de morts."

De Cock a dit, "il est accessible à 2030."

Ce que nous avons réalisés dans le domaine de la santé mondiale

Carte politique du monde

Dr De Cock met la lutte contre le VIH dans le cadre d'une beaucoup plus large, la lutte pour la santé mondiale en général. Et dans ce domaine Nous avions fait des progrès remarquables.

Par exemple,

  • 12,7 millions de moins de cinq enfants sont morts dans 1990;
  • En 2015 il était "seulement" six millions, en dépit de l'augmentation de la population.
  • La mortalité infantile au Kenya a diminué de 7,4% par an à 3,9% au cours de la même période, bien que le taux de natalité ait augmenté.
  • Une meilleure méthode d'analyse des améliorations directes dans la santé était la mortalité maternelle à la naissance:
  • Kenya, cela avait diminué de 0,38 100 pour chaque naissances vivantes par an 1990 0,21 pour «maintenant» dans 2016.

Le VIH a agi comme un déclencheur de progrès vers la santé mondiale de plusieurs façons. En effet, avant que 2000 «santé globale» ne soit pas un terme communément utilisé pour décrire une zone de travail, la «médecine tropicale» était encore utilisée avant et après, en mettant l'accent sur un traitement spécifique pour des maladies spécifiques.

Ce fut la lutte pour les médicaments antirétroviraux en Afrique et des programmes visant à leur fournir ces médicaments, tels que le plan du programme Le président américain d'urgence (Barak Hussein Obama) pour le soulagement du SIDA (PEPFAR) et le Fonds mondial, qui avait aidé à exécuter le plan dans un public mondial d'efforts de soins de santé.

Note de la rédaction Soropositio.Org: L'Ancien et déjà sénescente l'ancien président George Bush (père) a dit à la presse que «le Brésil est prêt à scrificar *** *** des vies maintenant (environ 2000) beaucoup d'autres seraient sauvés ... Il ... peut-être même qu'il sous une forme démoniaque, certains étaient, mais certainement moi et Bob Volpe, Silvia Almeida Veriano Terto junior, Paul Giacomini et bien d'autres aurait eu très peu de possibilités d'être venu jusque-là, même si nous avons subi des pertes exaspérant par le chemin.

Cependant, il y avait des indications troublantes que les progrès non seulement contre le VIH, mais aussi contre les maladies qui y sont associées, le VIH et non Bush, il doit être clarifié, peuvent en faire une route plus ardue et raide à venir. La tuberculose, par exemple, n'a pas diminué autant que d'autres maladies.

  • En 2000, avait 2,3 millions de morts de la tuberculose, 25% d'entre eux chez les personnes vivant avec le VIH;
  • Dans 2015, ce fut 1,7 millions (26% de déclin), 29% chez les personnes vivant avec le VIH.

Les obstacles à 90-90-90: Essais

Parlez de « cibles » _90-90-90_ dit De Cock, cela signifie prouvent que ces objectifs ont été atteints de façon réaliste et voir, dès le départ, ce qui est incroyablement difficile d'atteindre le premier 90 « - ce qui est l'objectif de 90% de toutes les personnes séropositives diagnostiquées.

Note de [Traducteur: ISIS (...) joue à partir du haut des bâtiments connus pour les personnes vivant avec le VIH. Qui sera testé dans le cadre de ceux-ci? Nous connaissons le bloc asiatique composé de tout ce qui a représenté une fois que l'Union des Républiques socialistes soviétiques (penser au nettoyage ethnique déplorable à Sarajevo); ce qui est connu sur le sida en Chine? En Arabie Saoudite? En Iran? En Palestine Dans Israell en Malaisie ou Minsky? Comment peut-on être, pardonnez-les mauvais mots, soit _temerário_ au point, sur la base de la lecture sans réflexion (l'évidence aveuglante) que nous sommes «la fermer." Oui, il est beaucoup plus proche de la capacité destructrice, ceux qui disent que le VIH ne cause pas le sida et les autres qui diuturnamente essayer d'élever mon "sympathie pour Mutamba" ...]

Au Kenya, entre 2004 et 2015, avait 6,5 millions de tests de dépistage du VIH dans un pays de 44 millions de personnes. Trois pour cent des personnes testées avec le VIH, soit la moitié du taux 6% de prévalence estimé par l'ONUSIDA. Et, bien que l'on estime que 28% des personnes vivant avec le VIH ne sont pas pris en charge, en grande partie en raison de l'absence de diagnostic, et 48% de plus en plus forte prévalence des provinces du Kenya. Les programmes de dépistage pour la haute prévalence des municipalités ne détectent pas une plus grande proportion de la population que dans une faible prévalence; et oui en sens inverse.

Tester des programmes ont dû être remodelé pour se concentrer sur les tests de populations les plus vulnérables au VIH, Cock De dit. Au Kenya comme ailleurs, le rendement le plus élevé de tests positifs était chez les personnes diagnostiquées avec la tuberculose où 18% du diagnostic de la tuberculose a évolué vers l'avant pour conduire au diagnostic de l'infection par le VIH; et pourtant il est encore que 60% des personnes diagnostiquées avec la tuberculose qui échouent un test pour la détection de l'infection à VIH. Et partout dans le monde et en Europe seulement 50% des personnes diagnostiquées avec la tuberculose peut un test anti-VIH.

l'homme sans visage sur fond sombreNOTE DE LA RÉDACTION: ET UN AVATAR DIT QUE NOUS SOMMES PRÈS ... Et un autre, abasourdi, dit que «notre santé, maintenant que nous sommes séropositifs, sera à un niveau meilleur que le précédent. C'est presque une invitation: Allez! Viens! Avoir le VIH est bon pour la santé! C'est juste une pilule!

D'autres personnes atteintes de tuberculose, avec le taux le plus élevé de détection d'infections à VIH, doivent leurs résultats à des programmes qui ont testé tout le monde hospitalisé: dans les pays où le PEPFAR est adopté, le taux de VIH dans ce groupe était de de 4,6%. En Afrique, un taux similaire a été observé chez les hommes proches des fronts constitués de médecins volontaires pour la circoncision: ceci était important pour montrer comment les programmes de dépistage du VIH rendaient les hommes beaucoup plus difficiles à réaliser. Dans les pays où il existe des cliniques de santé sexuelle et reproductive, les tests effectués dans ces cliniques ont également permis d'obtenir des taux élevés de sérologie VIH positive.

En revanche, les tests sur les mobiles des programmes d'essais cliniques ambulatoires et initiales avaient les taux les plus bas (entre 1,5 et 3% dans les pays couverts par le PEPFAR). les tests ambulatoires ont été de loin les tests de configuration les plus courantes produisant le plus grand nombre absolu de résultats positifs. Cependant, de Cock a affirmé que de faux négatifs et faux positifs peut devenir un problème de plus en plus dans une situation où la plupart des personnes atteintes d'une infection chronique ont été diagnostiqués. Une note de l'éditeur pour les personnes en situation de crise émotionnelle par manque de foi en la science et en Dieu, atenazadas faute ou quoi que ce soit, et qui cherchent à soutenir du tout dire que vos tests sont fausses, les faux négatifs sont ici une référence aux personnes qui ont été testés dans la période de fenêtre et, éventuellement, présentent un faux négatif dans une ville et, par exemple, neuf jours plus tard, la période de fenêtre déjà servi, a répondu réactif tisnando l'exactitude de ces cohortes.

Le seul moyen d'établir définitivement la prévalence du VIH et sa contribution à la mortalité serait de tester chaque personne; et cela ne pouvait être fait éthiquement que par l'épreuve du défunt. De Cock a donné des données très intéressantes d'une étude dans laquelle chacun des cadavres qui sont venus à deux mortuaires à Nairobi ont été testés pour le VIH.

Bien que la prévalence du VIH dans les deux Nairobi et au Kenya, qui est habituellement 6%, 20% de tous les cadavres testés a entraîné emHIV positif et 30% étaient des femmes. Un quart des personnes tuées à l'âge de 25 44 le test a entraîné le VIH positif, mais même chez les personnes de plus de 45 ans 15% étaient positifs et la proportion de décès dus au VIH a également été 15%. Ceci, malgré le fait que les estimations 70% de toutes les personnes vivant avec le VIH à Nairobi sont sous traitement antirétroviral (ART). VIH est donc également responsable d'un nombre disproportionné de décès, même dans les situations où la couverture du traitement antirétroviral est bon.

Les obstacles à 90-90-90: rétention

File d'attente dans un centre de santé en attendant le retrait de ses médicaments antirétroviraux (purement illustratifs - la réalité est bien pire?
File d'attente dans un centre de santé en attendant le retrait de ses médicaments antirétroviraux (purement illustratifs - la réalité est bien pire)

En ce qui concerne le «second 90», la rétention dans les soins, cela diffère énormément d'un pays à l'autre, d'excellent dans certains endroits avec des services de «guichet unique» pour le VIH; ou déplorablement pauvres dans les pays où les gens peuvent avoir besoin de se faire soigner pour différentes conditions dans différents endroits ou avoir des soins et des besoins pris en charge.

Note de l'éditeur>: "one-stop-shop" est les centres de définition où il est le test, le diagnostic, les soins cliniques et des préservatifs de distribution et, pour le meilleur exemple de ce que je mentionne, à São Paulo, la Maison du SIDA que dans dépasse de loin, à tous les niveaux, le système déplorable des choses et des faits dans d'autres hôpitaux ... d'autre part, aujourd'hui, le jour de réviser ce texte pour la publication, ma femme et moi erra pendant quatre postes de santé seulement et seulement car, dans leur chambre, étant dit que les médicaments qui sont prescription »dans le processus d'achat." Je vous écris à São Paulo, plus de dix millions de personnes avec zéro logistique!

Quelques études telles que Anrs étude 12249 ('Test and treat': une étude de grande envergure ne montre pas d'impact sur les nouvelles infections à VIH)

Les tests montrent que l'idée que les gens ont été testés positifs à la suite de l'avant la clinique pour le traitement ne fonctionne pas toujours. Il n'y avait pas de doute que le même jour que les recettes provenant des composants HAART ont été prescrits inciterait les gens à marcher dans leurs foyers avec leurs médicaments antirétroviraux », et le jour où ils ont été diagnostiqués."

Encouragée une meilleure rétention et de l'adhésion, comme cela a été fait avec des schémas de traitement avec un seul comprimé, De Cock a dit. Mais pour assurer une bonne rétention ne doit pas signifier un soutien intensif plus élevé de l'offre pour tous les patients. Cependant, cela signifie offrir un programme stable et un endroit pour se connecter ou fournir des secours (tels que la Maison du SIDA des groupes de soutien) si les choses vont mal dans tout et / ou à tout moment.

modèles de soins que les patients nouvellement diagnostiqués et ceux qui commencent un traitement antirétroviral reçoivent mensuellement ou même sur la base de rendez-vous hebdomadaires pour le retrait de leurs médicaments, tandis que les personnes qui ont été sous HAART stable pendant plus de deux ans ont reçu des tests et des médicaments seulement tous les six mois sont déjà en cours d'adoption au Kenya et, en fait, les pays standards de haute performance par habitant, mil devrait être basé sur un modèle de soins différenciés et largement diversifiés des interventions pour établir le début du traitement, amener la personne à comprendre que le traitement est bon pour lui et l'amener, par la main, à la responsabilité de son santé et, sur cette base, à leur survie, comme le préconise l'OMS. Cela devrait non seulement tenir compte de la fréquence des engagements, mais aussi onde Des gens ont été trouvés et diagnostiqués (Hôpital? Clinique communautaire? Dans votre maison?) Par qui? (Docteur? Infirmière? Pharmacien? Point de travailleur de soutien à l'adhésion?) Et avec quoi? (Psychosociales avis? Point à soutenir l'adhésion? La surveillance du niveau de la drogue?).

Note de l'éditeur: Avec la ZAP ouverte pour la compréhension je me ont communiqué avec les communautés lusophones en Afrique et non pas quelques circonstances ondeeu je me suis trouvé dans la nécessité de dire à la personne qu'elle courait le risque de mourir en moins de douze mois (non est impossible sans traitement) pour eux de convaincre les (je veux croire) les fournisseurs qui approchent des centres médicaux et de retirer leurs médicaments et, malheureusement, beaucoup entendu dit: Ouais, tu as raison. La semaine prochaine, il passera. Et je dois garder le silence avant de devenir ennuyeux et un bloc-moi, le désir de garder tout espoir de le connaître) la personne) si médicamenter

Les obstacles à 90-90-90: surveillance de la charge virale et la cohérence des lignes directrices

Ensemble-medicos

La mention de la surveillance clinique nous amène à la troisième "Meta 90":

suppression virale. Ici, il y a une barrière claire pour surmonter - la non-disponibilité continue des tests de charge virale réguliers.

Note de l'éditeur: Je ne l'ai pas scruter. Je suis allé à Google et cherché "Antiretroviral manquant. Suivez ce lienIl ouvre dans une autre fenêtre. Si vous ne voulez pas y aller, accepter ce fait: les résultats 246.000 en portugais. Ils sont ou ont eu des nouvelles dans les derniers, disons, dix ans. Il donne une moyenne de 24.600 par an, ce qui donne environ 2.400 nouvelles par mois (...).

Même en EuropeLa Serbie est un exemple de pays qui n'offre pas de routine de test de charge virale - une situation que la conférence EACS a décidé d'essayer de corriger. La disponibilité des tests de charge virale ne signifiait rien si elle était irrégulière, sporadique, ou constante, sans changement dans le régime thérapeutique en cas d'échec thérapeutique, a déclaré De Cock. Le Kenya a un taux relativement élevé de tests de charge virale en Afrique, mais des facteurs tels que le coût élevé des médicaments et 2ª ligne 3ª conspiré avec le manque de clarté des lignes directrices pour perpétuer une situation où les gens ont été maintenus dans les régimes ont échoué pour longtemps résultant du taux de développement d'une résistance étendue et large et des échecs de traitement désastreux pour ces personnes.

Les personnes vivant avec le VIH, at-il ajouté, sont encore très souvent sujettes à des incohérences:

régimes de traitement individualisés, en partie en raison de la gamme de médicaments antirétroviraux disponibles et manquantes.

"Si vous êtes atteint de tuberculose, vous recevrez des prescriptions des mêmes schémas thérapeutiques si vous êtes à Los Angeles ou au Malawi", a-t-il dit. « Mais orientée et les médecins formés pour travailler comme violons accordés par les mêmes fourches diapason ou réglage sont exactement les mêmes dans tous les » centres d'expertise « pour être assez conscient pour savoir que la médecine progresse, et qu'ils doivent vérifier les temps nouveaux dans les temps (l'éditeur de ce site suggère mensuellement), et dans le cas de l'infection par le VIH, les gens reçoivent des dizaines de régimes différents. De telles "centrifugeuses de prescription" n'aident pas à établir l'isonomie du traitement, et ceci, en soiIl est déjà un facteur de possibilités de déplacement pour Ninety Triple "

Il a ajouté que cette variété catalisariam souvent face à des preuves scientifiques claires. «Je suis bouleversé," at-il dit, "après le début de l'étude, tous les pays européens a immédiatement changé leurs lignes directrices pour le traitement de tous les patients avec le diagnostic."

Dans l’exposé séparé, le manuel Battegay du président de l’EACS a montré que neuf pays européens, y compris certaines nations étonnantes comme l'Irlande et la Norvège avaient encore des lignes directrices disant que HAART doit être démarré lorsque le compte CD4 était tombé en dessous de cellules 350 / mm3. Note de l'éditeur: Je suis désolée

Si même le «tout le monde le traitement" est pas accessible, De Cock a dit: «Les lignes directrices devraient dire que le traitement universel est la meilleure option clinique et doit être conçu pour tous les pays."

Les opportunités et les défis de l'avenir

plein d'espoir

De Cock a placé ces défis dans un contexte beaucoup plus large, à la fois en Afrique et dans le monde. Les opportunités d'améliorer les soins de santé dans les pays à faible revenu n'étaient pas excitantes, a-t-il dit, d'autant plus que ce sont elles qui ont la croissance économique la plus élevée - même si la croissance économique a entraîné "Maladies de la civilisation" le diabète et l'hypertension.

Des technologies telles que les téléphones mobiles en Afrique ont permis aux Africains un "saut" de générations entières dans la technologie, a déclaré de Cock. Thérapie antirétrovirale plutôt que santé, allant directement des soins de santé aux grands programmes de santé publique. Les développements futurs, tels que les points de soins, les diagnostics améliorés et éventuellement les vaccins, pourraient continuer à progresser.

Contre cela, cependant, maintenir les améliorations de la santé du dernier demi-siècle seront confrontés familiers qui font face à des obstacles de taille: les conflits et la sécurité; migration; la corruption; la rareté des ressources et la dégradation de l'environnement; tous ces facteurs entravent l'amélioration de la santé et le réchauffement climatique menaçant d'introduire de nouvelles infections (serait Zika Vius un?) sortant trop.

Le plus grand défi de tous, at-il dit, serait en soins de santé d'une population mondiale qui épaissit la 7,3 milliards (16% d'entre eux en Afrique) dans 2015 à 11,2 milliards (40% d'entre eux en Afrique) dans 2100. Pourquoi, au fil du temps, Lagos et Kinshasa seraient deux des plus grandes villes du monde. Ont le VIH, au moins, ont été réduits à une infection rare dans ces agglomérations urbaines de l'avenir, ou sera comme nous?

claudiusTraduit par l'original de Claudio Souza pour mettre fin à l'épidémie de VIH fait face à des obstacles de taille, l'ancien chef du VIH OMS met en garde

Commenté par Mara Macedo en Janvier 2017

Référence

De Cock, K. Qualité des soins, une perspective globale: l'avenir de la qualité des soins. Présentation à EACS standard de soins pour le VIH et les co-infections en Europe réunion, Bruxelles, 2016. Voir la présentation ici.

.

Si vous avez besoin de parler et que vous ne pouvez pas me trouver ou Beto Volpe, c'est une option beaucoup plus équilibrée, Beto, vous pouvez également envoyer votre message. Je peux peut-être prendre un peu de temps. Je vérifie les messages à midi, peu après, en fait, à 20h00.
Ça devient de plus en plus difficile pour moi, tout ça, de taper.
Et je finis par avoir besoin d'un intervalle entre un paragraphe et un autre.

Mais soyez sûr d'une chose que j'ai apprise:

Le temps et la patience résolvent à peu près tout!
————————————————————————————–



Intimité Lorsque vous envoyez ce message, il est implicite que vous avez lu et accepté nos politiques de confidentialité et de gestion des données [/ acceptation]

Suggestions de lecture

Une personne a déjà dit quelque chose !!! Et vous serez laissés pour compte!?

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

WhatsApp WhatsApp nous
%d Les blogueurs comme ceci: