VIH et vieillissement prématuré

vieux couple-1236757Aujourd'hui, plus de la moitié des personnes vivant avec HIV aux États-Unis, ils ont 50 ans ou plus. Cela est principalement dû au fait que les personnes vivent avec le VIH beaucoup plus longtemps grâce à un traitement antirétroviral efficace (ART), et que c'est une bonne nouvelle!

La mauvaise nouvelle est que les recherches démontrent de plus en plus que les maladies qui ciblent généralement les personnes dont les sérologies sont négatives au cours des années 60 et 70 se produisent chez les personnes vivant avec le VIH dans leurs 40 et 50. Ces préoccupations ont amené la question du vieillissement avec le VIH au centre de la scène. Une des plus grandes questions sans réponse est pourquoi cela se produit. Qu'il s'agisse de crises cardiaques, de fractures osseuses, de maladies du rein ou de certains cancers, les taux de ces affections chez les personnes séropositives sont alarmants. On ne sait pas dans quelle mesure le VIH contribue à ces affections et dans quelle mesure cela est expliqué par d’autres facteurs (tels que le tabagisme, les médicaments antirétroviraux et l’infection par d’autres virus).

Mais la plupart des gens vivant avec le VIH peuvent faire beaucoup pour ralentir le processus de vieillissement et de protection contre l'apparition de maladies liées à l'âge. Au contraire, il est important de comprendre comment le vieillissement.

Qu'est-ce que le vieillissement?
Lorsque nous considérons quelqu'un comme «vieux», nous avons tendance à penser que la personne a vécu un certain nombre d'années: 70, 80, 100. Pour l'Institut national du vieillissement, cependant, l'accent n'est pas mis sur la durée de vie d'une personne, mais sur le déclin inévitable de la forme physique et de la santé qui se produit lorsqu'une personne atteint plus tard vie.

Il fut un temps où les chercheurs se sont penchés sur une cause centrale du vieillissement, mais ils se sont rendus compte qu'il existe de nombreux facteurs, notamment nos gènes, notre environnement, les infections virales et les bactéries nocives qui contribuent au phénomène du vieillissement. dans des formes qui se chevauchent.

vieille-photo-1429056

Certaines personnes viennent juste dans la «loterie génétique». Ils héritent des gènes qui leur permettent de rester en bonne santé et vital bien dans leurs 80 et 90 années, tandis que d'autres ont des gènes qui les exposent à un risque plus élevé de développer un cancer ou une maladie cardiovasculaire quand ils atteignent leurs 40 ans.

Certaines personnes sont en mesure de minimiser les facteurs environnementaux et comportementaux connus pour accélérer le processus de vieillissement. Ils mangent bien, la pratique de l'exercice et restent socialement et intellectuellement engagés dans la vie. Les effets de ces facteurs environnementaux et comportementaux sur la santé d'une personne sont profondes.

De même, certaines personnes peuvent éviter toute infection par le virus et les bactéries les plus nocives tout au long de leur vie, ou ont un système immunitaire capable de contrôler "les infections". D’autres peuvent avoir à faire face à des infections néfastes telles que hépatite (VHB), hépatite (VHC),Virus Virus du papillome humain (HPV), cytomégalovirus (CMV) et le VIH parmi tout ce qui peut considérablement augmenter le risque de problèmes de santé plus tard dans la vie.

Ces facteurs génétiques, environnementaux et biologiques peuvent se chevaucher et nous amener à entamer le processus de vieillissement, appelé «sénescence», qui se poursuivra jusqu'au niveau cellulaire.

virus-1309840

Les cellules de notre corps dépendent un court ciseaux à ADN appelées télomères, à jouer. Quand nous sommes jeunes, les cellules de notre corps ont également tendance à être jeunes, ils regardent et agissent de la même manière que la première génération de cellules qui commencent quand nous développons dans l'utérus. Comme nous vieillissons, cependant, les cellules de notre corps sont des centaines ou des milliers de générations retirées de la cellule d'origine, et des sections de code à la fin des télomères ADN sont plus petits. Si les télomères sont en bonne forme que quand ils sont jeunes, chaque nouvelle génération de cellules fonctionne bien. Lorsque les télomères deviennent trop courts, cependant, chaque nouvelle génération de fonctions cellulaires reproduit pire au point où parfois les cellules ne peuvent pas reproduire tout.

les cellules défectueuses peuvent conduire à des problèmes réels. Si nos cellules musculaires et osseuses ne peuvent pas faire de nouvelles cellules, qui fonctionnent bien parce que les télomères deviennent trop courts, ce qui rend plus probable que nos muscles et les os sont faibles. Les muscles et les os faibles impliquent un plus grand risque de chutes et un plus grand risque que nous allons briser un gros os. les cellules défectueuses ou partiellement inefficaces du cerveau, peuvent conduire à des problèmes de coordination et de moteur et des problèmes de mémoire. Les cellules immunitaires défectueux sont incapables de maintenir les infections et les cancers sous le contrôle de la poursuite pendant peut-être des décennies, et ces attaquants peuvent commencer à «gagner les zones".

Il est cette dernière catégorie de sénescence, appel immunosénescence liée à l'âge, ce qui présente un intérêt particulier pour les personnes vivant avec le VIH.

Comment le VIH affecte le processus de vieillissement?
Les éducateurs expliquent souvent ce qui se passe dans le corps des personnes vivant avec le VIH sous forme de bataille: une guerre entre le virus et les cellules immunitaires. Le VIH n’est pas unique à cet égard, cependant. Le système immunitaire est constamment "en guerre" avec une multitude d'organismes nuisibles provenant de virus et de bactéries qui ont été obtenus dans notre corps, ainsi qu'avec nos propres cellules qui deviennent défectueuses et commencent à se reproduire très rapidement - ce que nous appelons le cancer.

Là où le VIH diffère de beaucoup d'autres maladies est que dans 99% des personnes vivant avec le VIH, le système immunitaire ne contrôle pas le virus très bien. Cet état constant de bataille, où le virus se reproduit et le corps se bat contre elle, le maintien du système immunitaire chronique d'alerte élevé, un syndrome inflammatoire de l'appel.

L'inflammation n'est pas intrinsèquement grave - nous en avons besoin pour lutter contre des infections telles que la grippe, réparer les dommages causés aux tissus corporels et prévenir la croissance de certains cancers. L'inflammation non contrôlée peut provoquer un chaos absolu dans le corps: elle provoque l'accumulation de crises cardiaques. et accident vasculaire cérébral, causant des plaques dans nos artères, alimentant la croissance de certains cancers et la brûlure de notre système immunitaire.

Nous avons connu depuis les premières années de l'épidémie que le peuple immunitaire avec le système du VIH étaient une inflammation chronique, mais avant l'introduction du traitement par association d'antirétroviraux (ARV) à la fin de 90 décennie, la plupart des personnes vivant avec le VIH sont morts trop jeune et très rapidement aux conséquences à long terme de l'inflammation sont connus. Depuis HAART est devenu disponible et les gens ont commencé à vivre plus longtemps, les scientifiques ont finalement été en mesure d'étudier les effets à long terme de l'inflammation chez les personnes vivant avec le VIH.

Au cours de la dernière décennie, de nombreuses études ont produit des résultats importants. Nous savons que l'inflammation est considérablement réduite chez les personnes qui sont capables d'obtenir et de maintenir leur charge virale indétectable en utilisant le TAR. C'est l'une des raisons pour lesquelles le département de la santé et des services sociaux (DHHS) recommande des directives de traitement pour que les personnes commencent un traitement anti-VIH plus tôt. Malheureusement, nous avons également appris que la charge virale indétectable ne signifie pas que l'inflammation est complètement bloquée - elle peut toujours être détectée et potentiellement causer des problèmes chez les personnes qui répondent bien au TAR.

Les chercheurs s'inquiètent des effets directs de l'inflammation sur les principaux organes tels que le cœur, le foie et les reins, mais ils souhaitent également savoir comment l'inflammation chronique affecte le système immunitaire lui-même. Le système immunitaire de la personne poursuit la lutte contre le VIH même si le traitement antirétroviral est utilisé - la personne a probablement l'expérience d'une immunosénescence liée à l'âge, parfois aussi appelée "épuisement immunitaire". Cette condition signifie que les cellules immunitaires ne réagissent pas correctement face à un nouveau défi. Ils ne se reproduisent pas non plus facilement ni efficacement. En fait, lorsque les scientifiques possèdent les cellules immunitaires des personnes vivant avec le VIH, ils constatent que ces cellules ont souvent le même degré de destruction immunitaire que les personnes séronégatives pour le VIH âgées de plusieurs décennies.

Les gens sont infectés par le VIH souffrent de vieillissement plus rapide?

Comme mentionné ci-dessus, un certain nombre de facteurs peuvent rendre les gens plus susceptibles d'avoir des maladies et des conditions à des taux plus élevés et les plus jeunes liés à l'âge. Les personnes atteintes du VIH sont plus susceptibles d'avoir certains de ces facteurs de risque que les personnes séronégatives, conduisant ainsi à un état de santé pire quand ils vieillissent. Les chercheurs ont également demandé comment ou si le VIH est en soi un facteur de risque pour les maladies et les conditions liées à l'âge.

Il ne fait aucun doute que la plupart des maladies associées au vieillissement se produisent à des taux beaucoup plus élevés chez les personnes vivant avec le VIH et beaucoup plus jeunes que les personnes qui ne vivent pas avec le virus. Voici quelques-unes de ces conditions:

Cheville-x-ray-1430507

Note du traducteur: tous les liens indiqués ci-dessus conduisent à un autre site, en anglais et je les garder parce qu'ils ont l'évier intention de revenir ici quand vous avez le temps de les traduire et de mettre à jour le lien. Merci.

Certains experts estiment un certain nombre de facteurs autres que le VIH peut contribuer de manière significative à ces problèmes. Considérez ce qui suit:

  • Les personnes vivant avec le VIH ARV, dont certains peuvent contribuer à la perte osseuse, des lésions rénales, la redistribution de la graisse et de cholestérol et de triglycérides élevés.
  • Les personnes atteintes du VIH sont beaucoup plus susceptibles que la population générale d'être infectés par l'hépatite B ou l'hépatite C; ou parfois tous les trois, et ceux-ci augmentent le risque de cancer du foie, une insuffisance hépatique, une maladie rénale et le diabète.
  • Les personnes vivant avec le VIH sont souvent plus susceptibles d'être chroniquement infectés par le virus du papillome humain (VPH), qui provoque le cancer du col utérin et de l'anus, ainsi que les cancers de la tête, du cou et de la gorge devenir des menaces immanentes.
  • Les personnes atteintes du VIH sont trois fois plus susceptibles de la fumée de tabac, qui est une des principales causes de crises cardiaques, accidents vasculaires cérébraux et le cancer du poumon et l'emphysème.
  • Les personnes vivant avec le VIH ont la maladie et de toxicomanie taux d'abus mentaux qui sont souvent plus élevés que chez les personnes qui ont le VIH et ces maladies augmentent le risque de nombreuses autres maladies.

Note du traducteur. Je vous avoue que j'aime les expériences sensorielles et parfois faire usage inapproprié de certains médicaments psychotropes. Et ne me jugez pas si u passent six mois prenant une injection de morphine 5ml pour apaiser une douleur implacable provenant d'une neuropathie périphérique, et après cela, allez prendre un médicament plus puissant 37 veze qui possèdent la morphine vous concluez I 5 comprimés diazepam et le sucre de l'eau a seulement différemment, la douce.

  • VIH peut infecter le tissu de commutation directement sur l'os, le cerveau et le système circulatoire et l'inflammation peut endommager lié à coeur, le système nerveux, le foie et les reins.

Ces facteurs jouent probablement un rôle important dans l'augmentation des taux de maladies liées à la population et les conditions de vieillissement chez les personnes vivant avec le VIH. Ce que les experts ont pas encore découvert comment l'infection par le VIH lui-même peut exacerber les facteurs de risque sous-jacents par l'inflammation et a immunosénescence âge lié connu pour contribuer à des problèmes liés au vieillissement.

Les chercheurs travaillent à essayer de comprendre comment rapidement l'inflammation et a immunosénescence liée à l'âge surviennent chez des personnes vivant avec le VIH, après l'infection. Il est prouvé que cela commence à se produire très rapidement après une personne a contracté le VIH, mais un bon contrôle du virus (soit parce qu'une personne de contrôler naturellement le VIH meilleur ou parce qu'il ou elle reçoit ART) peut ralentir un peu ce processus .

Les experts ne sont pas encore mis d'accord sur la meilleure façon de mesurer l'inflammation et mesurer immunosénescence liée à l'âge, et nous ne savons toujours pas combien ils contribuent indépendamment à des maladies liées au vieillissement chez les personnes VIH-négatives ou des personnes vivant avec le VIH. Le travail se poursuit la recherche, cependant, pour tenter de répondre à ces questions. Cependant, il y a beaucoup que la personne moyenne vivant avec le VIH peut faire pour réduire le risque de nombreuses maladies liées à l'âge et de l'état.

Vous pouvez ralentir le processus de vieillissement?
Nous sommes loin de découvrir la fontaine de jouvence, mais un certain nombre de facteurs sont systématiquement associés à un risque réduit de développer des maladies liées à l'âge et les conditions

Ne fumez pas de tabac. Fumer du tabac est l'une des choses les plus nocives que les gens puissent faire pour leur corps et leurs chances de vivre une vie longue et en bonne santé. La plupart des gens savent qu'il peut causer le cancer du poumon et d'autres maladies pulmonaires. Certains savent même qu'ils peuvent augmenter le risque de crise cardiaque et d'accident vasculaire cérébral. Mais il est également associé à de nombreuses autres maladies liées à l'âge, notamment la perte minérale osseuse, la masse musculaire, des problèmes de mémoire et de concentration et l'âge des cancers associés tels que l'anus, le sein, le col de l'utérus et le cancer. de la prostate. Cliquez ici Pour des conseils sur le tabagisme.
Minimiser la consommation d'alcool et de drogues. Des données cohérentes suggèrent qu'une consommation modérée d'alcool peut réellement protéger le cœur et abaisser la tension artérielle. Cependant, l'American Heart Association recommande que les hommes qui boivent de l'alcool ne consomment pas plus de deux verres par jour et que les femmes n'en consomment pas plus d'un. Des études ont montré que les personnes qui boivent régulièrement plus ont un risque plus élevé d'accident vasculaire cérébral, de diabète, d'obésité et d'accidents graves. Les personnes vivant avec le VIH qui ont des problèmes de foie doivent faire particulièrement attention à l'alcool.
Les données sont moins claires sur la manière dont diverses drogues à usage récréatif affectent le processus de vieillissement, bien que l'usage chronique d'amphétamine ("crystal") et de cocaïne ait été impliqué dans l'évaluation des causes possibles de problèmes de mémoire, de perte de substance osseuse et de maladie. cardiaque En outre, l'abus de la plupart des médicaments est associé à une espérance de vie réduite et à un risque accru de dépression et de suicide, ainsi que d'autres conséquences graves (plus graves que les conséquences suicidaires) sur la santé.

Exercice. En moyenne, les personnes qui font de l'exercice régulièrement sont beaucoup plus en santé à bien des égards que celles qui ne font pas d'exercice régulièrement. Les exercices physiques sont bons pour chaque partie spécifique du corps.

Voici le traducteur. Je me souviens avoir entendu quelque part sur youtube le Dr Dráuzio Varella dire que le corps humain était rempli de «charnières et de leviers», ce qui montrait clairement que le corps humain était fait pour bouger et non pour rester sédentaire (I dirait l'oisiveté abusive).

coeur-1-1566858

Avantages de l'exercice régulier comprennent la réduction du risque de:

  • Les maladies cardiovasculaires, le diabète et le syndrome métabolique
  • Le déclin cognitif lié à l'âge
  • la perte minérale osseuse et une atrophie musculaire (provoquant même gagner)

L'exercice physique (je fais désormais un accord tacite avec le lecteur et ne dis que l'exercice) réduit également l'inflammation dans tout le corps, en améliorant les symptômes de dépression et d'anxiété et accélère la récupération lorsque la maladie frappe. Tous ne sont pas également en mesure de faire de l'exercice et un médecin doit signer un plan d'exercice, mais il existe plusieurs façons de se déplacer. Cliquez ici Pour quelques suggestions.

santé-alimentaire 1328279

Bien manger. En plus de l'exercice, les aliments diététiques aident également à déterminer qui vivra une vie longue et en bonne santé. Les experts sont divisés sur le régime idéal. Certains s'opposent à la consommation de presque n'importe quelle graisse. D'autres disent que les graisses, du moins les graisses saines provenant par exemple de l'huile d'olive, des "fruits" comme les amandes, les noix du Brésil et d'autres de cette même lignée, les avocats et les poissons sont en fait très bonnes et ne constituent pas le problème. Cependant, les sucres en général sont des facteurs néfastes pour votre santé. Certains préconisent un mode de vie végétarien, tandis que d'autres affirment que les steaks sont tout simplement excellents. Les régimes de "mode" (jus "de désintoxication", pour ne citer que ceux d'aujourd'hui) vont et viennent, pour confondre encore plus les choses. Tout cela peut rendre très difficile le choix du meilleur régime.

La plupart des régimes dignes de confiance ont en commun de prévoir un apport calorique, en insistant sur la nécessité d'inclure de nombreux fruits et légumes, des grains entiers et des haricots, puis de consommer tout avec modération. La plupart insistent également sur l'importance de manger du poisson plus sain, de limiter la consommation de viande rouge et de consommer des viandes plus efficaces telles que le poulet et le poisson, en particulier le saumon, en évitant si possible la peau de ces créatures. En ce qui concerne les "matières grasses", il existe un consensus croissant selon lequel les matières grasses "saines" - par exemple l'huile d'olive, les "fruits" comme les amandes, les châtaignes du Pará et d'autres de cette même lignée, et les avocats sont vraiment bons pour vous. .

sucre 6-1466970La plupart des régimes réputés s’accordent également sur le fait que trop de sucre et trop de produits transformés (pour votre bien, évitez ceux "semi-prêts" qui ne doivent être placés au micro-ondes que pendant les minutes 13 ou 14 ... Les aliments frits sont le principal facteur du diabète, des maladies cardiovasculaires et de nombreux problèmes de santé aux États-Unis (au Brésil également). Passer d’un régime «savoureux mais malsain» à un mode d’alimentation sain est difficile pour de nombreuses personnes - c’est la raison pour laquelle les régimes échouent si souvent. Pour plus d'informations sur la nutrition et le VIH, cliquez ici.

Traitement du VIH. Les directives actuelles de traitement du VIH recommandent de commencer le traitement ARV au moins dès CD4 tombe en dessous de 500 (ndlr: ce texte a un certain âge d'existence où le TAR a commencé à ces niveaux. L'étude START a prouvé que la meilleure chose à faire est de commencer le traitement immédiatement après le diagnostic et de le prendre sérieusement avec un comportement draconien en parlant de temps de prise. Je ne vis pas avec le VIH depuis 22 ans parce que j'arrête de prendre mes médicaments à la fin de la SEMAINE)… La principale justification de cette recommandation vient des données montrant que le VIH et les conséquences l'élévation du niveau d'inflammation, peut augmenter considérablement le risque de maladie cardiovasculaire, de maladie du foie et d'autres conditions. Certains experts recommandent désormais un traitement encore plus à des taux de CD4 inférieurs pour la même raison, en particulier chez ceux à haut risque sous-jacent de maladie cardiovasculaire, de maladie du foie ou d'autres problèmes de santé.

Cependant, tout le monde n’a pas les mêmes risques sous-jacents pour les types de maladies que le panel a montré qui les inquiétait. Par exemple, les personnes ayant des antécédents familiaux de cardiopathie qui n'ont jamais fumé et ne sont pas infectées par le virus de l'hépatite C ou du virus B risquent peu de contracter une maladie cardiovasculaire, une maladie du foie ou des reins. Pour cette personne, le choix du moment du début du traitement peut être différent de celui d'une personne qui n'a pas d'antécédents familiaux de maladie cardiaque, qui fume ou qui est atteinte du VHC. Sur quoi, les directives offrent une certaine flexibilité.

Ce qui est clair, cependant, est qu'il ya plus de gens qui attendent le début de la thérapie après ses CD4s comptent tombe en dessous 500, et sûrement plus le risque de développer des maladies liées à l'âge vont probablement croître. En fait, l'un des plus puissants prédicteurs de risque accru pour la plupart des maladies liées à l'âge est un nombre de CD4 ci-dessous 200.

Traiter les autres infections. Les directives actuelles sur le VHB et le VIH recommandent aux personnes atteintes des deux infections de commencer le traitement contre le VIH (avec une colonne vertébrale de traitements qui combattent également le VHB) dès que possible. En effet, un traitement précoce contre le VHB réduit considérablement le risque de cancer du foie et d’autres problèmes du foie sans augmenter de manière significative le risque d’effets secondaires des médicaments.

Il existe un certain nombre de traitements très efficaces actuellement approuvés par la Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement de l'hépatite C. De nombreux autres sont en cours d'étude ou en attente d'approbation par la FDA. Suivez les directives pour le dépistage de la prévention des maladies et les chercheurs ont commencé à se demander si certaines directives pour le dépistage lié à l'âge pourraient devoir être lancées plus tôt chez les personnes vivant avec le VIH. Par exemple, certains se sont demandé si les outils de dépistage les plus populaires pour évaluer le risque de crise cardiaque, basés sur les données de Framingham et une étude à long terme, devraient être modifiés pour les personnes vivant avec le VIH.

Les experts ont également étroite question de savoir si d'autres outils tels que le score de "TRAFIC RÉFRIGÉRATEUR RENFORCÉE FRAX " pour évaluer la perte minérale osseuse peut être nécessaire d'ajuster pour les personnes séropositives. En fait, certains recommandent maintenant que l'infection à VIH et que de faibles niveaux seuls sont suffisants en tant que facteur de risque pour le dépistage de la santé osseuse devrait commencer à un jeune âge, en particulier chez les hommes infectés par le VIH il est habituellement recommandé.

Des études sont en cours pour aider à déterminer si les directives de dépistage actuelles pour les personnes de plus de 50 ans sont suffisantes pour les personnes vivant avec le VIH. En attendant les résultats de ces études, cependant, il est important de demander à votre médecin quels types de directives de prévention et de dépistage des maladies sont au bon endroit pour une personne de votre âge et si les antécédents médicaux pourraient être pris en compte et insistez pour les interroger. à propos de ces directives sous votre responsabilité. Pour répondre à vos principales questions, appelez le SIDA au 0800 16 25 50 et mentionne que je trouve la telenone sur ce site: Soropositivo.Org

cerveau-001-1172516Rester en permanence socialement et mentalement connecté. De nombreuses études ont prouvé que les personnes qui entretiennent des liens sociaux avec leur famille, leurs amis et leurs collègues et qui se lancent dans des activités qui, à leur avis, ajoutent un sens à leur vie non seulement vivent plus longtemps, mais restent en meilleure santé que leurs semblables socialement isolé et ne pas s'engager dans des activités significatives. Il existe de nombreuses façons d’être socialement connecté si vous n’êtes pas proche de la famille et n’avez pas beaucoup d’amis, Facebook par exemple, Twitter et Google Plus, ainsi que Whats App nous aident à rester connectés et à rester connectés. , qui sait, ne roule pas une chose plus intime, comme un dîner aux chandelles. Beaucoup et les organisations locales et les centres de soins des personnes vivant avec le VIH ou le SIDA (composés de groupes) aident les personnes vivant avec le VIH à se connecter les unes aux autres.

Le bénévolat avec l'organisme qui gère les causes que vous croyez, ou une campagne politique (ARGH), peut également aider à vous connecter socialement. Diagnostic des groupes locaux de personnes à poursuivre deux objectifs: le lien social et de remise en forme.

Si vous ne pouvez pas sortir facilement de votre maison, ou si vous vivez dans une zone rurale sans beaucoup de possibilités de rencontrer des gens, vous pouvez vous connecter en ligne sur d'autres forums. Vérifiez le POZ Forums pour des sujets de votre intérêt et commencez à vous connecter avec d'autres personnes, même aujourd'hui !!!

Il y a des traitements expérimentaux pour ralentir le processus de vieillissement chez les personnes vivant avec le VIH?

De nombreuses équipes de recherche cherchent des moyens pour ralentir le processus de vieillissement, à la fois chez les patients séropositifs et les personnes VIH-négatives. Jusqu'à présent, il n'y a pas de méthodes éprouvées pour réellement inverser le vieillissement. Voici un échantillon de quelques-uns des exemples les plus prometteurs de la recherche pour ralentir le vieillissement, et quelques exemples de ceux qui sont plus risqués et nécessitent des soins.

Diminuer l'inflammation. Comme déjà expliqué, l'inflammation chronique qui active le système immunitaire est constamment préjudiciable à bien des égards. Non seulement il peut endommager directement les vaisseaux sanguins et les organes vitaux, mais il peut également accélérer le renouvellement de nos cellules immunitaires, ce qui entraîne la possession immunosénescence liée à l'âge.

immunosénescence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
immunosénescence Il se réfère à la désintégration naturelle de immunitaire produit par vieillissement.12
Elle implique la perte de la capacité du corps à répondre à une infection et une mémoire immunologique, en particulier vaccination.3
Il est considéré comme une cause de décès chez les personnes âgées.

Une variété de composés parmi certains actuellement disponibles pour d'autres affections et à d'autres fins expérimentales sont à l'essai chez les personnes séropositives pour calmer le système immunitaire. Les médicaments disponibles à l'étude incluent l'aspirine, les inhibiteurs de l'HMG-CoA réductase (communément appelés «statines» et utilisés pour réduire le cholestérol), l'inhibiteur d'entrée Selzentry (maraviroc) et des médicaments couramment utilisés pour traiter le paludisme. Les médicaments expérimentaux comprennent ceux qui ont été conçus pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde et d'autres maladies inflammatoires.

Étirement et réparation de télomères. S'ils sont endommagés ou raccourcis, les télomères conduisent à un épuisement immunitaire. Nous devons donc nous battre pour les réparer ou les allonger, n'est-ce pas? La meilleure réponse à cette question est oui, mais seulement si nous pouvons le faire en toute sécurité. Il y a une bonne raison pour que nous ayons évolué de manière à ce que nos télomères s'effondrent si une cellule se reproduit trop: les cellules qui ne parviennent pas à arrêter de se reproduire deviennent malignes. Les médicaments qui stimulent l'enzyme télomérase, qui contribue au maintien des télomères, pourraient hypothétiquement augmenter le risque de certains types de cancer. Au début des études sur les animaux, il existe des médicaments prometteurs, mais il faudra encore beaucoup de recherches avant qu’ils soient prêts pour l’homme.

Des alternatives plus risquées. L'une des méthodes les plus documentées pour prolonger la vie des animaux et (espérons-le) des gens est la restriction extrême des calories. Les études ont progressé d’insectes à petits mammifères et jusqu’à présent, il semble qu’un régime contenant environ la moitié de la quantité de calories "idéale" d’un animal puisse augmenter considérablement sa durée de vie, sa santé et sa vitalité au cours de ces années supplémentaires. de la vie. Nous sommes loin d’être en mesure d’étudier cette méthode chez l’homme. Cependant, la plupart des chercheurs et des prestataires de soins de santé ne recommanderaient pas aux personnes séropositives de commencer un régime alimentaire contenant très peu de calories.

Un autre traitement courant dans les cliniques de «longévité» aux États-Unis est l’utilisation d’hormones comme la testostérone, l’hormone de croissance humaine et les stéroïdes anabolisants. Bien que chacun d’eux ait été approuvé pour traiter la perte de graisse et de muscle commune chez les personnes atteintes d’une maladie à VIH avancée (émaciation), aucun n’a été approuvé pour ralentir ou inverser le processus de vieillissement et tous ont des effets secondaires pouvant réellement les complications augmentent certaines conditions liées à l'âge telles que les maladies cardiovasculaires, les problèmes et le diabète. Et moi, l'éditeur de dite, n'utiliserais pas ces "choses".

Conclusion
association de traitements antirétroviraux est pas parfait et tous les traitements disponibles peut causer des effets secondaires; médicaments doivent maintenant être pris régulièrement sans aucun doute pour le reste de la vie; et tout le monde peut arrêter de travailler. Cela dit, de nombreux experts conviennent qu'une personne qui commence une thérapie antirétrovirale donne au début d'un très long shot, et cela peut provoquer une personne jusqu'à récemment d'avoir un mauvais pronostic peut devenir une personne avec une excellente occasion de vivre une vie normale presque parfait, avec une espérance de vie allant jusqu’à soixante-dix ans ou même jusqu’aux années 80! Pour moi, j'ai reçu un pronostic de six de ces vies ... (...) ...

Bien que les taux de maladies liées à l'âge sont beaucoup plus élevés chez les personnes vivant avec le VIH, cela ne signifie pas que tous ceux qui sont séropositifs ont positifs multiples maladies par le temps pour atteindre leurs 50s. En fait, les taux réels de certaines maladies liées à l'âge restent bien moins 10% chez les personnes vivant avec le VIH. Qu'est-ce pas clair est d'être à risque accru de maladies, comme nous devons être vigilants le dépistage de plusieurs maladies et le traitement de toute maladie sera différente chez les personnes vivant avec le VIH.

Les chercheurs travaillent activement sur ces questions. Cependant, les meilleures méthodes disponibles pour la prévention liée à l'âge de la dégradation physique et mentale des anciennes habitudes: régime alimentaire, exercice, maintien des liens sociaux et abstention de comportements néfastes.

Traduit par Claudio Souza en 16 deux Février mille seize original en anglais à l'adresse suivante dans VIH et le vieillissement. Commenté par Mara Macedo

Je voudrais faire un bref manifeste. Il y a eu des gens qui viennent ici, copier tout le texte, y compris les photos et les poster sur leurs blogs comme si elle était leur contenu.

Deux personnes que je dit et elle a fait la correction; mais cette chose d'obtenir des pneus d'alerte et je remarque déjà là. Ce poste, par exemple, en forme dans un document page 17 mot et je traduis dans le travail une nuit complète. Après cela est venu l'examen et l'illustration.

Je sais bien que ce n'est pas une centaine de travaux pour cent et c'est une raison de plus.

Si je trouve ce post sur un autre blog, je vais aller directement à WordPress se plaignent. Avez-vous aimé le poste? Profitez-en! Pensez-vous qu'il est important, reblogue pour que seule l'introduction du texte apparaisse sur votre blog. Ce travail est ma et ma femme. Nous méritons une visite!

Je vous remercie!

<

Cláudio Santos de Souza

Un peu plus pour votre lecture

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

%d Les blogueurs comme ceci: