dernier

VIH et inflammation

Qu'est-ce que l'inflammation?

L'inflammation est le début d'une réponse à une infection ou à une blessure. C'est une "réponse immunitaire non spécifique". Ils ne varient pas en fonction du type de blessure ou d'infection.

La plupart des outils de réparation du corps circulent dans le sang. Ceux-ci incluent des anticorps, Les cellules T et d'autres globules blancs, facteurs de coagulation, produits chimiques capables de tuer les germes et nutriments pour alimenter les cellules endommagées.

Les produits chimiques qui passent par un processus de libération des cellules endommagées qui communiquent avec le système immunitaire. Ils attirent les cellules de guérison et les produits chimiques. Aide ces facteurs de guérison et l'inflammation à quitter la circulation sanguine et à travailler sur les tissus endommagés. Agrandir les vaisseaux sanguins, augmentant le flux sanguin vers la zone endommagée. L'inflammation provoque des modifications de la structure des vaisseaux sanguins, facilitant ainsi le passage du plasma dans les tissus adjacents. Cela provoque un "gonflement". L'inflammation provoque également des rougeurs, de la chaleur et de la douleur. En outre, il réduit la fonction des tissus.

coagulation (la formation de caillots sanguins) fait partie de l'inflammation. Cela peut se produire sur la peau (par exemple, en arrêtant le saignement d'une coupure) ou à l'intérieur du corps (par exemple, en formant une barrière autour des germes ou en protégeant une zone endommagée dans la paroi d'un vaisseau sanguin.)

La coagulation doit rester en équilibre avec la rupture et l'élimination des caillots. Ce processus s'appelle fibrinolyse. La fibrine est la protéine qui forme les caillots. Le suffixe "lise" signifie réduction ou destruction. Note de l'éditeur: comme le mot est peu utile et que je ne le savais pas moi-même, pour mieux comprendre ce que je traduis, je suis allé à ma merveilleuse source d'informations, qui est le Wikipédia:

"Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

A fibrinolyse est le processus par lequel un caillot de fibrine (produit de coagulation do sang) est détruit. La fibrine est dégradée par plasmine conduisant à la production de fragments en circulation qui sont ensuite détruits par d’autres protéinases ou le rognons efoie.

Il est le processus qui est lié à l'activation de la coagulation. Il est la décomposition de la fibrine des fragments solubles de la recanalisation vasculaire, il est important dans la reconstruction du vaisseau lésé. Il est une protéine inactive d'origine hépatique (plasminogène) qui, lorsqu'il est activé en plasmine est capable de décomposer les produits de dégradation de la fibrine (PDF). Les activateurs du plasminogène sont actifs le facteur XII, le facteur urokinase et du plasminogène tissulaire (TPA) présente dans l'endothélium vasculaire. La plasmine est une enzyme protéolytique qui décompose la fibrine et le fibrinogène. "

Note de l'éditeur: Je viens de découvrir ce qui m'a sauvé dans deux embolies pulmonaires 🙂

inflammation aiguë et chronique

Une inflammation aiguë se produit généralement en réponse à des blessures physiques telles qu'une coupure ou une entorse ou une infection localisée. L'inflammation aiguë se termine lorsque des produits chimiques spécifiques circulent pour "éteindre" l'inflammation.

Cependant, l'inflammation peut aussi être chronique. L'inflammation chronique provoque des lésions tissulaires et des cicatrices. Les vaisseaux sanguins restent perméables. Les globules blancs continuent à quitter le sang et à s'accumuler dans les tissus. Les cellules immunitaires peuvent s'user et cesser de fonctionner correctement. L'inflammation chronique finit par détruire les tissus environnants et crée des tissus cicatriciels. Il peut également contribuer à des allergies, à l'asthme ou à des "maladies auto-immunes" telles que l'arthrite et la sclérose en plaques. Dans les maladies auto-immunes, le corps fabrique parfois des anticorps qui attaquent les cellules saines.

L'inflammation en cours est associée à de nombreuses maladies chroniques. Ceux-ci incluent l'insuffisance cardiaque, les problèmes rénaux, le syndrome métabolique, le diabète, la démence et la fragilité.

VIH provoque une inflammation

Le VIH est une infection chronique. Même les patients avec une charge virale indétectable créent de nouveaux virus. Cela peut contribuer à la poursuite de l'inflammation. Les antirétroviraux réduisent les états inflammatoires, mais ne les réduisent pas à des niveaux normaux.

Avec le temps, le VIH (s'il n'est pas traité) affaiblit le système immunitaire. Les anciennes infections peuvent revenir (savez-vous que les oreillons?). Presque tous les patients infectés par le VIH sont également infectés par le cytomégalovirus (CMV), voir Fiche de fait 504) latent. Cependant, avec la diminution du nombre de CD4, le CMV peut devenir actif chez les personnes vivant avec le VIH, provoquant une inflammation supplémentaire.

D'autres infections ou maladies (comorbidités) sont importantes pour comprendre la santé des personnes vivant avec le VIH. Infections telles que l'hépatite ou l'herpès (voir Fiche de fait 507) sont également communs.

vider

Leaky gut syndrome

La bouche et le tube digestif, comme la peau, maintiennent le corps à l'abri des menaces. Le "point de départ" du tube digestif est la bouche. Une mauvaise santé dentaire peut entraîner une infection et une inflammation générale (voir Fiche de fait 653.) (Lire aussi importance de la santé bucco-dentaire)

Le tissu lymphoïde associé à l'intestin contient généralement environ 70% de cellules immunitaires dans le corps. Les intestins ont une surface approximativement égale à la taille d'un terrain de football! Le système immunitaire dans l'intestin est appelé tissu lymphoïde associé à l'intestin ou GALT (Untranslatable English). Il protège le corps contre les micro-organismes présents dans les aliments. Les dommages sont causés très tôt par le VIH au tissu lymphoïde associé à l’intestin dans l’infection.

L'inflammation dans l'intestin facilite la transmission des germes hors de l'intestin et leur "évasion" dans la circulation sanguine. Cette fuite contribue à l'inflammation systémique globale (). L'inflammation dans l'intestin contribue également à la malabsorption des nutriments.

Les lipopolysaccharides (LPS) sont des molécules qui font partie de l'enrobage de certaines bactéries que l'on trouve normalement dans l'intestin. Le LPS produit une forte réponse immunitaire. Des taux élevés de LPS dans le sang sont un signe de "syndrome de fuite de masse fécale".


La mesure de l'inflammation

L'inflammation chez les personnes vivant avec le VIH montre des taux élevés de certains éléments dans le sang:

  • Interleukine 6 est impliqué à la fois en termes d'augmentation et de réduction de l'inflammation. Il augmente rapidement après l'exercice.
  • Protéine C-réactive est pensé pour se lier aux cellules endommagées, attirant des substances qui les élimineront. C'est une mesure générale de l'inflammation. Il se lève rapidement et dramatiquement pendant les infections.
  • D Dimer est produite lorsque la formation de caillots sanguins se brise. C'est une mesure générale de l'inflammation. Il est également utilisé pour diagnostiquer la formation de caillots sanguins, en particulier de caillots sanguins dans les veines profondes ou les poumons.
  • Cystatine C est principalement utilisé comme indicateur de la santé rénale. Cependant, des taux élevés de cystatine C ont été associés à des maladies cardiaques, des problèmes nerveux et une augmentation des taux de mortalité.

Traitement de l'inflammation VIH

Les chercheurs étudient les anti-inflammatoires utilisés dans d'autres maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde et tentent de tirer des enseignements d'autres études sur l'activation immunitaire, l'inflammation et le vieillissement.

Un autre domaine de recherche sur le VIH concerne l'environnement bactérien de l'intestin. Ces bactéries peuvent affecter les résultats de diverses maladies. Les interventions qui affectent ces bactéries peuvent être utiles, notamment les "probiotiques" tels que acidophilus et d’autres cultures vivantes qui stimulent la croissance des bactéries dans l’intestin.

Résumé

L'inflammation est un processus complexe. L'inflammation aiguë fait partie du processus de guérison du corps. L'inflammation chronique peut endommager le corps et est associée à de nombreux problèmes de santé chroniques et au vieillissement normal.

Le VIH est une maladie inflammatoire et provoque une inflammation chronique. Cela peut accélérer les changements physiques normalement associés au vieillissement.

Plusieurs traitements possibles pour l'inflammation chronique sont à l'étude.

Il serait intéressant si vous pouviez suivre la prochain post

Traduit par Claudio Souza l'original VIH et l'inflammation Commenté par Mara Macedo sur 14 April 2016

Autorisation d'utilisation Fiches d'information

L'autorisation est accordée à télécharger, imprimer, reproduire et distribuer les matériaux de Infonet, disponible Que Ils sont distribués gratuitement et sont utilisés sans modification. Infonet Tous les matériaux sont copyright © 2016 Association internationale des fournisseurs de soins de SIDA. Conformément à la Americans with Disabilities Act, les informations contenues dans le site InfoNet est disponible en médias substituts sur demande. Les informations fournies par ce serveur ne représente pas les déclarations officielles ou des vues de l'Association internationale des fournisseurs de soins de SIDA.

Annonces

Apois Seropositivo.Org

AIDEZ-VOUS À MAINTENIR CE BLOG


Il semble que non, mais il ya un grand volume de dépenses pour garder ce site et toute valeur que vous pouvez faire un don, c'est bon!

Même avec l'idée de payer 11% sur le don, voir seulement. À partir de $ 10,00 que vous êtes venu donner, j'aurais encore $ 8,90 et, même l'égouttage vaut mieux que le séchage ....





Pièces de monnaie dans une casquette sur fond blanc

1 Trackback / Pingback

  1. Oral Sex Quel est le risque? Je dois utiliser un préservatif? Contracter le VIH

Commenter et socialiser. La vie est meilleure avec des amis!