Deux cas d'échec de la PPrE avec le ténofovir en monothérapie

ténofovirUm relatório apresentado inicialmente para o BHIVA de 2015apresentou detalhes na conferência do ano de 2015, onde dois casos em níveis terapêuticos em PrEP monoterápico com tenofovir falhou em prevenir, de forma inequívoca a infecção pelo HIV chez deux hommes homosexuels. Dans un cas, bien que le ténofovir ait apparemment montré une suppression de la charge virale du VIH de l'homme dans son plasma sanguin n'a pas empêché le VIH d'infecter les cellules de son système immunitaire. La ténofovir en monothérapie a été testée comme PrEP dans deux grandes études, PrEP partenaire E o Bangkok étude ténofovir, avec des résultats modérés à bons et d'après des études sur animaux, le ténofovir pourrait suffire à prévenir le VIH, Bien que les résultats aient été mitigés.

En cas de non équivoque Truvada (ténofovir + emtricitabine) a été signalé, mais les cas soulèvent un certain nombre de questions intéressantes: les niveaux de ténofovir nécessaires pour prévenir l’infection doivent-ils être supérieurs à ceux utilisés pour le traitement; si la co-infection par l'hépatite B est devenue plus susceptible d'être infectée par le VIH; si les hommes auraient été infectés s'ils avaient pris du ténofovir + de l'emtricitabine Truvada () et si non, que représentent exactement les contributions pour la prévention de deux drogues. Note de l'éditeur (!!!) (...)

Les hommes ne prenaient pas spécifiquement le ténofovir à titre de prophylaxie pré-exposition (PrEP), mais plutôt un traitement contre l'hépatite B chronique. L'un d'entre eux souffrait d'une infection persistante à l'hépatite B depuis six ans et était traité au ténofovir depuis quatre ans. les autres avaient l'hépatite B sept ans plus tôt et prenaient du ténofovir depuis trois ans.

No caso de o primeiro paciente (paciente um), a data de infecção pelo HIV pode ser identificada quase exatamente como ele testou HIV-anticorpo positivo apenas doze dias após um pedido confirmativo de teste de anticorpos para HIV de western blot encontrou sorologia negativa para o HIV. Embora este seja um invulgarmente curto espaço de tempo para desenvolver anticorpos anti-HIV, não é desconhecido. Foi estimado que o mais provável data para a sua exposição real ao HIV, com base no seu relatório de coito receptivo sexo anal com um parceiro masculino casual sem préservatif, foi um dia depois do seu resultado negativo do teste de HIV. Seis dias mais tarde, ele relataram leve sintomas de gripe sugestivos de doença soroconversão HIV e foi testado novamente.

Le deuxième patient (B) n'a pas subi de test VIH négatif récent mais a été hospitalisé pour un syndrome pseudo grippal sévère accompagné de fatigue et de douleurs musculaires, évoquant une séroconversion du VIH. Sur la base de son premier test VIH positif pour lequel il avait des anticorps VIH négatifs mais p24 positifs, ainsi que dans son compte de relations sexuelles anales réceptives non liées, il avait été estimé que la date probable de son infection était environ deux semaines avant le test.

chèque humaineLes deux hommes semblaient avoir une excellente adhérence au ténofovir d'après le nombre de comprimés. Plus précisément, les niveaux de drogue de ténofovir ont été pris le jour où ils ont été testés positifs pour le VIH. Un patient avait pris du ténofovir 24 plusieurs heures avant le test de dosage du médicament et se situait donc dans la norme de prévention du Truvada, à moins que le taux sanguin soit bas. Leur taux de ténofovir était d’environ 75 nanogrammes par millilitre de sang (ng / ml), ce qui signifie qu’il avait un standard inférieur à celui d’environ 80% des patients, mais restait dans les limites thérapeutiques à traiter. l'hépatite B et le VIH. (Tenofovir IC95, qui est la quantité de médicament dans le sang suffisante pour réduire la réplication du VIH dans 95% C'est de 6,8 à 35 ng / ml.)

Le patient B avait pris du ténofovir sept heures avant le résultat de son test de dépistage du VIH et présentait une concentration sanguine de 230 ng / ml ou supérieure à 75% du nombre moyen de patients sept heures après une dose. Les deux résultats indiquent que leur absorption de ténofovir était normale.

Les deux patients avaient un décompte CD4 de 550 à 600 cellules / mm3 - à savoir un nombre de CD4 inférieur à celui typique observé chez les patients séronégatifs - et alors que le patient avait un rapport CD4: CD8 relativement normal de 1.16, le patient B avait «inversé» le rapport généralement observé chez les personnes atteintes de VIH - 0,49. [Les personnes séronégatives ont généralement plus de cellules CD4 que de cellules CD8: chez les personnes vivant avec le VIH, ce rapport est généralement inversé immédiatement après une infection aiguë et reste donc non traité. Quoi qu'il en soit, ces chiffres montrent que, malgré le ténofovir, les deux patients ont subi des dommages immunitaires importants dans la phase aiguë de l'infection par le VIH - comme d'habitude.

La principale différence entre les deux patients était que, chez un patient, le ténofovir, bien qu’il ne prévienne pas l’infection par le VIH, ne semblait pas supprimer sa charge virale du VIH dans le sang. Bien que le test VIH positif et le VIH intégré dans sa cellule à aucun moment, il produisit une charge virale avec plus de 50 copies / ml. Cet "affaiblissement" de la charge virale en VIH a déjà été observé dans les cas d'échec de la PrEP, en particulier dans les études animales qui ont établi leur efficacité . Cela signifie que votre VIH ne peut pas être testé pour savoir s'il avait acquis ou déjà eu une résistance au ténofovir. Ce patient a été changé pour Eviplera (rilpivirine / ténofovir / emtricitabine) dès qu'il a été testé séropositif.

Le patient B avait une charge virale légèrement supérieure à 100.000 copies / ml - pas particulièrement élevée pour une infection aiguë ou récente. Bien qu’il ait activement reproduit le VIH en présence de taux élevés de ténofovir, il n’avait pas de mutations de pharmacorésistance, ce qui montre, comme d’autres études, que la résistance au ténofovir ne se développe que rarement dans les cas où les Utilisation du VIH PrEP. Cependant, pour prévenir la résistance, le patient B a été soumis à une intensification du schéma de traitement antirétroviral de la classe de Truvada (ténofovir / emtricitabine), darunavir et raltégravir boostés, ce qui a permis de supprimer efficacement leur charge virale.

Les deux patients avaient une concentration intracellulaire d'infection par le VIH significative et le VIH intégré dans le matériel génétique de leurs cellules immunitaires - copies 587 par million de cellules CD4 à l'âge du patient A et copies 1432 chez le patient B. Ceci indique fortement que le virus est intégrée dans une infection à VIH continue, productive chez les deux patients et avec un ARN transcrit efficacement, la preuve que les cellules produisaient activement de nouvelles particules virales du VIH a été décelée à la fois chez les patients bien qu'à un dixième de celle des patients comme le patient B.

Ces cas peuvent être les premiers cas où il peut être démontré sans équivoque qu'une dose quotidienne de ténofovir n'a pas permis de prévenir l'infection par le VIH. Dans l'un des plus grands randomisésGanancia Partenaires PrEP, PrEP, six cas d'infection par le VIH (Donnell) ont été observés chez des sujets chez lesquels, lors de la visite, le VIH était diagnostiqué, les concentrations de ténofovir étaient compatibles avec l'administration quotidienne (deux d'entre elles ont également été détectées avec l'emtricitabine). Cependant, dans tous les cas sauf un, les participants pouvaient avoir contracté le VIH à tout moment au cours des trois derniers mois depuis leur dernière visite. Il n'a donc peut-être pas été pris en PrEP au moment où ils ont été infectés. Dans un cas, le participant avait un taux de ténofovir correspondant à la posologie quotidienne d'un mois avant le diagnostic de VIH et la visite avait été diagnostiquée: c'était le seul cas précédent où la PrEP n'avait pas réussi à se protéger contre l'infection malgré ce qui s'était passé. aurait dû avoir l’apparence de niveaux de protection; plus il est probable que l'interprétation des données est nécessaire.

Les chercheurs expliquent que leurs cas montrent que "la PrEP en monothérapie au ténofovir chez les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes a une efficacité limitée et ne permet pas d’acquérir des données indiquant que le VIH peut survenir en présence de concentrations de ténofovir dans la plage thérapeutique nécessaire pour traiter le VIH". Tout ce qu'il a à dire, c'est qu'il n'a jamais été vraiment établi si le niveau de ténofovir (ou de tout autre médicament) serait suffisant pour traiter le VIH, mais suffisamment pour prévenir. Ils considèrent également que l’infection par l’hépatite B pourrait augmenter la sensibilité au VIH, même si elle semble largement réprimée et virologiquement négative. Il a également émis des doutes quant à l'utilisation du ténofovir en monothérapie en tant que PrEP chez tout patient, et devrait stimuler les recherches sur des schémas thérapeutiques encore plus protecteurs. La PrEP peut ajouter à la nervosité en recommandant des schémas de PrEP intermittents.

Cependant, comme le notent les chercheurs, la très grande majorité des cas de PrEP dite "en échec" sont dus à des personnes ne prenant pas vraiment cette PrEP: le fait que ces deux cas aient été signalés souligne que l'infection à VIH dans les situations où il semble que les personnes sous PrEP sont extrêmement rares.

Traduit de l'original par Gus Cairns en: 14 de janvier de 2016 par Cláudio Souza de l'original en anglais en Deux cas d'échec PrEP sur des questions individuelles de recherche importants ténofovir posent dans 13 / 03 / 2016

Note de la rédaction: j'ai remarqué dans ce texte une grande tendance et je ne sais pas si cela est le résultat de ma pathologie neurologique connue sous le nom de "Cefrebrus desconfiatus", ou de certaines pressions exercées sur l'auteur, mais Gilead a peut-être réalisé qu'elle n'était pas encore arrivée à la fin. arcs en ciel et que, par conséquent, ne sera pas arracher des quintiles de dollars avec votre produ ... excuse, remédier. Ce que je sais, c’est que l’ordre naturel des êtres vivants ou semi-vivants est le désir irrésistible de continuer à exister, et qu’il est donc naturel qu’il existe une souche de Truvada complètement résistante et l’utilisation de la monothérapie à la truvada après ces événements, serait un geste, le cas échéant, irresponsable et, à son maximum, un génocide ... Bien entendu, ce n’est que la modeste hypothèse d’un blogueur qui vit des années 22, qui a vu les laboratoires et leurs scientifiques essayer de modifier la Déclaration de Helsinki, en modifiant un paragraphe indiquant que le sujet utilisé (...) dans les tests bénéficierait du meilleur traitement existant le meilleur traitement disponible. Mettez simplement, si ce changement avait été atteint, les gens, les êtres humains utilisés comme des tubes à essai en Afrique, une fois infecté le meilleur traitement disponible et je Certe absolue qu'ils Terim it stocks et plus de stocks et DDI et AZT la stavudine.

C'est l'éthique qu'ils s'attribuent, n'hésitant pas une seconde à recréer la pandémie incontrôlée de SIDA pour quelques dollars de plus (ou était-ce en euros?).

Un peu plus pour votre lecture

Une personne a déjà dit quelque chose !!! Et vous serez laissés pour compte!?

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

%d Les blogueurs comme ceci: