MPOC l'éfavirenz Début de l'étude fonction neurocognitive Neuro-cognitive Neuropathie Neuropathie périphérique et douleur !!!! Neuropathie périphérique du VIH Novembre 2015

Début de l'étude des sous-études montrent que très peu ou pas d'aggravation dans les fonctions pulmonaires et neurocognitifs

Ken Kunisaki, présentant au EACS 2015. Photo par Liz Highleyman, hivandhepatitis.com
Ken Kunisaki, présentant au EACS 2015. Photo par Liz Highleyman, hivandhepatitis.com

Les participants initiant une thérapie antirétrovirale (TAR) peu après le diagnostic de séropositivité au VIH au début de la grande étude n'ont montré aucune différence en termes de fonction pulmonaire ou de performance neuropsychologique par rapport aux personnes entièrement randomisées pour initier une thérapie antirétrovirale Selon deux études présentées la semaine dernière dans le Conférence 15thEuropean sida Barcelone, Espagne.

Um étude connexe ont montré que l’initiation précoce du traitement dans l’étude START était associée à une perte de masse osseuse plus importante au fil du temps.

Commencer un traitement antirétroviral avant que le système immunitaire ne soit sérieusement endommagé réduit considérablement le risque de progression de l'infection à VIH et de décès, mais un traitement précoce peut aussi présenter des inconvénients, notamment une exposition accrue à la toxicité des antirétroviraux. Une étude appelée INSIGHT a noté que, en relation avec l’étude START (distribution stratégique du traitement antirétroviral Timing stratégique du traitement antirétroviral) A été conçu pour répondre à la longue controverse sur le moment optimal pour le traitement du VIH, en particulier pour les gens qui ont encore un nombre élevé de CD4.

Les principaux résultats de START, la présenté l'été dernier dans l'hémisphère Nord la conférence de la Vancouver International AIDS Society et publié dans 27 en août New England Journal of Medicine, A montré que les participants randomisés pour commencer ART peu après le diagnostic de séropositivité pour le VIH avaient un risque significativement plus faible de maladie et de décès que ceux qui attendaient une baisse significative de la numération CD4. Le groupe de traitement immédiat, non seulement avait un risque 72% inférieure d'infections et de cancers liés au sida a également liés au sida par rapport à ceux qui reporté le début de l'art, mais aussi étaient 39% moins susceptibles de souffrir de graves événements non liés au sida (coeur, le foie et les événements rénaux et les cancers non liés au sida) ou la mort.

Le projet initial comprend plusieurs sous-études portant sur les effets du traitement précoce par rapport à départ différé sur les résultats spécifiques connus ou soupçonnés d'être associés à l'infection à VIH ou à son traitement, y compris la densité osseuse, la fonction pulmonaire et la fonction cognitive.

Pulmonaire sous-étude liée au début de l'étude

Poumons sainsKen Kunisaki, l'Université du Minnesota a présenté les résultats du poumon depuis le début de la sous-étude, qui a comparé les changements dans la fonction pulmonaire chez les groupes où le régime de la multithérapie est immédiate ou différée.

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une comorbidité émergente liée à l'infection par le VIH, a souligné Kunisaki. Des études observationnelles ont montré que les personnes vivant avec le VIH couraient un risque accru de MPOC, mais il existait des preuves contradictoires quant à savoir si le TAR était associé à un risque accru ou non. Les mécanismes sous-jacents ne sont pas clairs et pourraient, dans l’intervalle, être liés à une inflammation chronique, à un risque accru de pneumonie et d’autres infections pulmonaires, ainsi qu’à des modifications du microbiote pulmonaire et, peut-être, à une activité antirétrovirale, a-t-il déclaré.

Dans cette sous-étude, la spirométrie des participants a été effectuée en ligne, puis annuellement. La spirométrie est utilisée pour évaluer la fonction pulmonaire en mesurant la quantité d'air inhalé et expiré. La mesure principale pour cette analyse était la variation du volume à expiration forcée, c'est-à-dire la quantité d'air qu'une personne peut souffler en une seconde (VEF1). VEF1 a généralement une capacité maximale autour des années 25, puis décroît avec le temps. un niveau inférieur à 30% du maximum est considéré comme désactivant. Les résultats ont été stratifiés par le tabagisme.

Cette sous-étude inclus 518 personnes randomisés dans le groupe début de l'ART immédiate et 508 dans le groupe de départ ART différé. La répartition des participants dans la sous-étude différait de l'étude dans son ensemble, avec environ 30% en Afrique et en Europe, 19% en Amérique du Sud, et environ 10% en Asie et aux États-Unis. A propos de 70% étaient des hommes et l'âge moyen était 36 ans. A propos de 60% avait jamais fumé, 28% étaient des fumeurs et 11% étaient d'anciens fumeurs.

Au cours d’une période moyenne de suivi des années 2,0, la pente du VEF1 a montré "Absolument aucune différence" entre les bras du groupe de traitement immédiat et départ retardé de l'art pour les fumeurs et les non-fumeurs, démontré Kunisaki.

Chez les fumeurs, VEF1 a diminué de -34 ml / an dans le groupe traitement ARV immédiat et de -31 ml / an dans le groupe différé, différence qui n’était pas statistiquement significative (p = 0,83). Il n'y avait pas non plus de différence significative entre les bras de traitement chez les non fumeurs, -29 vs -22 ml / an, respectivement (p = 0,56) - bien que les fumeurs aient présenté une chute plus importante que les non-fumeurs dans les deux bras de l'étude

S'agissant de la difficulté respiratoire autodéclarée par la fonction pulmonaire normalisée, le questionnaire respiratoire de St George (SGRQ-C), les scores ont diminué - 1,1a pour le bras sous ARV immédiat et - 0.5 sur le bras différé chez les fumeurs et est tombé dans - 1,1 + 0,4 alors qu’il était élevé chez les non-fumeurs; différence statistiquement significative. En examinant des domaines spécifiques pour les symptômes, l'activité et l'impact, la seule différence significative est que les symptômes rapportés par les fumeurs dans le groupe initiant le traitement immédiat (-2,9 vs significatif (+ 1,6) ont empiré. la plupart d'entre elles étant non significatives, il est intéressant de noter que parmi les non-fumeurs, les scores des trois domaines du SGRQ et de la MPOC sont tombés dans le groupe des traitements antirétroviraux immédiats, ce qui indique une amélioration - lors de la montée du groupe à initiation différée. Les bras ARV à apparition précoce par rapport au report précoce de l'ART n'ont aucun impact sur le déclin de la fonction pulmonaire "chez les personnes vivant avec le VIH et dont le nombre de CD4 est supérieur au nombre de cellules 500 / mm3, ont conclu les chercheurs". peuvent être proposés sans le souci d’augmenter le risque de BPCO chez ces patients ".

Sous-étude liée à la neurologie

Cellulaire NeuronEnfin, Richard Price, l'Université de Californie, San Francisco, a présenté les conclusions au nom de la sous neurologie START enfant qui a analysé l'évolution des performances entre 592 participants au hasard de commencer immédiatement un traitement antirétroviral ou différée

Les participants à la sous-étude, des tests neuropsychologiques complétés avec le but de mesurer les différents aspects de la fonction de base neurologique, 4º mois, et les mois 8º 12º, puis chaque année. Les chercheurs ont comparé les changements dans les scores moyens QNPZ-8, un score de tests en moyenne sur huit de contrôle de la motricité fine, la vitesse de traitement, l'apprentissage verbal, la mémoire verbale et «fonction exécutive», ou un contrôle complet des fonctions cognitives.

Les participants à cette sous-étude venaient d'Amérique du Sud (42%), d'Europe (25%), de Thaïlande (15%), des États-Unis (14%) et d'Australie (4%). Les deux tiers étaient des hommes et l'âge moyen était le 34. Environ 8% d'entre eux avaient déjà reçu un diagnostic psychiatrique et 5% ont déclaré avoir un problème d'alcoolisme ou de toxicomanie.

Ils ont été décrits comme "un groupe de haut niveau", 76% occupant un emploi et 80% n'ayant reçu aucune formation professionnelle ni fréquentant un collège et / ou une université ou un établissement d'enseignement supérieur; cela est pertinent car les recherches précédentes ont montré un lien entre la performance neurocognitive et le niveau de scolarité.

Au cours des deux années de suivi, les scores QNPZ-8 ont augmenté parallèlement par rapport au niveau de référence, augmentant de manière similaire dans les bras de l’étude d’apparition précoce et retardée du traitement antirétroviral. Notez que Price reflète probablement une "pratique" observée lorsque les gens font les tests plusieurs fois. La différence estimée entre les deux groupes était -0,01, ce qui n'était pas statistiquement significatif. Au 60ème mois, les scores du groupe sous ARV immédiat ont fortement augmenté, alors que les participants du groupe de départ différé ont diminué, mais il n’y avait qu’un petit nombre de participants et ils sont toujours suivis jusqu’à présent, et Price a déclaré "que cette divergence doit être suivie de près ".

Cette étude a montré "un avantage cognitif non globale (ou le désavantage) entre le début immédiat de bras de ART chez les patients asymptomatiques entre les individus" naïfs "de haute comte CD4," ont conclu les chercheurs. Ces résultats suggèrent qu'il existe une "faible incidence de" ART préventive »pour la déficience cognitive" dans cette population et une faible incidence de déclin cognitif et de traitement, car «il n'y a pas de preuve claire de la neurotoxicité."

En réponse à une question, dit l'utilisation de l'éfavirenz (Sustiva) - Un composant de certains schémas thérapeutiques antirétroviraux connus pour tropisme pour le système nerveux central et provoque des effets psychosomatiques secondaires - est très fréquente chez les participants. Il a été observé que "Il n'y a pas d'effets évidents de l'éfavirenz"Mais il est analysé plus en détail (Note du traducteur: Cette déclaration est presque comme qui couvrent le soleil avec un tamis parce que mon expérience dans mon service via l'application ce qui est souvent intense montre la souffrance et de la dégénérescence de l'état d'esprit des patients qui font de l'utilisation de l'éfavirenz et Il ya quelques mois, une erreur, je reçu une boîte de Efavirenz et, pensant qu'il y avait eu un changement dans le traitement, je prenais un de ces comprimés éfavirenz et l'expérience a été mauvaise).

Interprétation

Pris ensemble, ces études offrent la garantie que le début HAART ne conduit pas à des résultats indésirables graves ou cliniquement significatives, mais la plupart de la perte osseuse observée dans le bras de démarrage immédiat Il est préoccupant (Voici une étude complète en anglais et ailleurs). D'autre part, les sous-études ne révèlent pas non plus d'avantages immédiats majeurs pour le traitement antirétroviral en termes de résultats osseux, pulmonaires ou neurologiques.

Une limitation de l'ensemble de ces sous-études est qu'ils obtiennent enregistrés avec une population relativement jeune, nouvellement diagnostiqué le VIH et la bonne fonction immunitaire. Des études d'observation ont vu des taux plus élevés de maladies cardiovasculaires, neurologiques et autres pathologies chez les personnes vivant avec le VIH ont observé, en général, des groupes de patients plus âgés, et les problèmes peuvent augmenter dans ce groupe à mesure qu'ils vieillissent.

En outre, comme indiqué plus haut, la partie aléatoire du démarrage différé a été interrompue tôt, de sorte que le suivi moyen sur trois ans était inférieur aux prévisions. Les chercheurs continuent de suivre les participants et d'observer les résultats à long terme et les sous-études sur les maladies cardiovasculaires et hépatiques sont également en cours. Cependant, maintenant que les deux bras ont été conseillés pour commencer le traitement, les différences entre eux vont probablement diminuer avec le temps.

Produit par Liz Highleyman pour Aidsmap en collaboration avec hivandhepatitis.com

Traduit par Claudio Souza.

Commenté par Mara Macedo

Les références

Kunisaki KM et al. Lung déclin de la fonction VIH: effets de la immédiate par rapport au traitement ART différé sur le déclin de la fonction pulmonaire dans un multi-site, internationales, essai contrôlé randomisé. 15th Conférence européenne sur le sida et 17th Atelier international sur les comorbidités et les effets indésirables des médicaments associés au VIH. Barcelone, résumé PS1 / 1, 2015.

Wright E et al. (Prix R présentant) La différence entre les effets de l'immédiate ou différée ART sur les performances de tests neuropsychologiques dans ddults séropositives dont la numération des cellules CD4 + dessus 500 cellules / ul: Le calendrier stratégique de traitement antirétroviral (START) sous-étude de la neurologie. 15thConférence européenne sur le SIDA. Barcelone, PS10 abstrait / 6, 2015.

Si vous avez besoin de parler et que vous ne pouvez pas me trouver ou Beto Volpe, c'est une option beaucoup plus équilibrée, Beto, vous pouvez également envoyer votre message. Je peux peut-être prendre un peu de temps. Je vérifie les messages à midi, peu après, en fait, à 20h00.
Ça devient de plus en plus difficile pour moi, tout ça, de taper.
Et je finis par avoir besoin d'un intervalle entre un paragraphe et un autre.

Mais soyez sûr d'une chose que j'ai apprise:

Le temps et la patience résolvent à peu près tout!
————————————————————————————–



Intimité Lorsque vous envoyez ce message, il est implicite que vous avez lu et accepté nos politiques de confidentialité et de gestion des données [/ acceptation]

Suggestions de lecture

Une personne a déjà dit quelque chose !!! Et vous serez laissés pour compte!?

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

WhatsApp WhatsApp nous
%d Les blogueurs comme ceci: