Addiction agit comme carburant pour fusée ensemble du VIH et de l'hépatite C dans les zones rurales aux Etats-Unis

Image par défaut
les communautés rurales La consommation d'alcool Maladies infectieuses Maladies opportunistes?! Drogues et le SIDA VHC L'hépatite C L'hépatite virale HIV

, SeropositivoOrgPar: David Heitz
Juin 14th, 2015

, SeropositivoOrg
Drogues… La fin de la piqûre

Lorsque la nouvelle de l'épidémie de VIH en milieu rural en Inde a éclaté en mars, les experts ont averti que cela ne pouvait être que la partie émergée de l'iceberg.

Fin mars, 81 personnes dans le petit comté d'Indiana Scott étaient infectées par le VIH, la plupart dépendantes d'opiacés, de toxicomanes qui partageaient des aiguilles et des seringues pour s'injecter la drogue.

Au 10 juin, le nombre est passé à 169, selon le Département d'État de la santé.

La bonne nouvelle est que le nombre de nouveaux cas confirmés semble enfin ralentir. La mauvaise nouvelle est qu'en Indiana, le cauchemar du VIH est probablement reproduit ailleurs.

Un rapport publié le mois dernier par le Département américain des centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) a démontré que les taux d'infection par l'hépatite C triplé entre 2006 et 2012 parmi les personnes de moins de 30 ans dans quatre tribus des Appalaches. Sur près de 1.400 30 cas signalés, les trois quarts d'entre eux étaient des consommateurs de drogues injectables de moins de XNUMX ans et vivent en Virginie, Virginie-Occidentale, Kentucky et Tennessee.

Bien que le rapport se concentre sur l'hépatite C, il est très probable qu'au moins certains d'entre eux soient également infectés par le VIH. Dans une histoire racontée par Associated Press nommé Danger, Ky., et une ville qui est devenue célèbre pour leurs années 1970 sexy interdit à Bo et Luke Duke de la série télévisée "la série Dukes of Hazzard", Le journal de santé publique a averti:" Une personne pourrait être la mère de la typhoïde à l'égard du VIH. "

O bis du VIH l'hépatite C voyage avec l'usager de drogues injectables (UDI)

Le Dr Jennifer, épidémiologiste à l'Université du Kentucky, Drugs and Alcohol Research Center, a expliqué que l'épidémie d'hépatite C pourrait être un précurseur d'une épidémie de VIH. En effet, les deux maladies sont très transmissibles par la consommation de drogues et les rapports sexuels non protégés.

L'inverse est également vrai. Les flambées de VIH peuvent signaler une prochaine flambée d'hépatite C, un scénario qui se propage déjà dans l'Indiana.

Quelles sont ces flambées très proches d'une apocalypse - comme scénario pour les communautés rurales du Sud, c'est le fait qu'elles n'y étaient pas préparées. Une telle chose est un fait et un point; bien qu'un rapport publié il y a un an par la National Rural Health Association ait sonné l'alarme pour avertir que ce jour arrivait.

«Le VIH est particulièrement préoccupant pour l'Amérique rurale car un manque de ressources peut entraîner des échecs dans la détection des infections et la poursuite du traitement», indique le rapport. "En outre, les normes traditionnelles et les valeurs conservatrices dans les zones rurales, où cela se traduit souvent par une forte prévalence de la stigmatisation liée au VIH et de faibles taux de diffusion, ce qui se traduit par une réticence à aller de l'avant pour examiner la" micro-épidémie "du VIH et, pire encore, , faible adhésion des personnes infectées au traitement dans les zones rurales. »

Coût du traitement par l'État de l'Indiana des personnes nouvellement infectées: 64 millions de dollars

Les États conservateurs comme l'Indiana et le Kentucky ont été assez rapides pour mettre en place des programmes d'échange de seringues face à l'épidémie croissante.

Cependant, la loi indienne ne permet qu'un échange d'un an, et au Kentucky, la décision est laissée aux particuliers. La Virginie, la Virginie-Occidentale et le Tennessee n'ont pas de programme d'échange de seringues.

En ce qui concerne l'échange de seringues pour prévenir le VIH et l'hépatite C, un paradoxe existe. Le gouvernement fédéral refuse de financer l'échange de seringues, w qui a prouvé son efficacité depuis des décennies arrêter la transmission du virus VIH. Cependant, de nombreuses personnes nouvellement infectées, ces pauvres, des zones rurales, qui dépendent de l'État ou du financement pour recevoir des programmes de soins de santé, ont été entravées par des mesures de "limitation des dépenses".

L'accès accessible Prenez soin, agissez maintenant (Note du traducteur: c'est le nom d'une politique de santé américaine qui, en traduction gratuite, dirait quelque chose comme ceci: «Prenez soin! Agissez maintenant») sont des mandats pour la couverture santé pour tous. Alors que l'Indiana, la Virginie-Occidentale et le Kentucky ont étendu leurs programmes de soins de santé, la Virginie et le Tennessee ne l'ont pas fait.

En utilisant les données fournies par les CDC, le coût du traitement d'une personne vivant avec le VIH est de 379.668 64 $. Cela ajoutera plus de XNUMX millions de dollars pour traiter uniquement les nouveaux cas de personnes infectées dans l'État de l'Indiana.

Association nationale de santé rurale

«Il est navrant de voir qu'une maladie évitable comme le VIH est devenue une épidémie avant de prêter attention à ce que l'Association nationale de la santé rurale dit depuis des décennies: les investissements, à la fois dans les domaines économique et de la santé publique des communautés rurales, sont essentiels» , a écrit Michael Merit et Brock Slabach dans le numéro actuel de «Revista Estradas Rurais», le magazine de la santé rurale de l'Association nationale. Merit est membre du conseil d'administration de l'organisation; Slabach est vice-président directeur des services aux membres.

Au lieu de cela, ils soutiennent que l'infrastructure de la santé dans ces communautés a subi des coupures de financement. Parmi les recommandations formulées l'année dernière, la brève politique:

  • Identifier les besoins et les ressources disponibles de chaque communauté rurale pour planifier une stratégie efficace pour la communauté ciblée, car les stratégies selon lesquelles le VIH dans les zones rurales ne sont pas une solution universelle.
  • Distribuez du matériel éducatif dans des endroits clés, tels que les salons de beauté, les salons de coiffure, les restaurants, les silos à grains, les centres communautaires, etc., pour aider à sensibiliser au VIH / sida dans les communautés rurales.
  • Intensifier les efforts pour élargir la vision du scénario lié au VIH dans la zone rurale du Sud, en l'établissant et en le maintenant pour le dépistage afin d'encourager les personnes qui seraient autrement réticentes à se rendre ou à ne pas pouvoir se rendre dans des sites urbains pour se faire dépister.
  • La formation des professionnels de santé en milieu rural comprend la formation des médecins au VIH dans leurs problématiques spécifiques et dans leur prise en charge, ainsi que la mise à disposition de compétences culturelles, notamment à ceux qui travaillent avec des patients multiculturels et multiraciaux issus des populations.
  • Augmenter le nombre de prestataires de services médicaux dans les comtés ruraux ou inciter les spécialistes du VIH à proposer leurs services aux communautés rurales.

"Oui, l'hygiène est la fille de la pourriture séculaire", Merit et Slabach ont écrit sur les routes rurales.

"Nous allons utiliser cette tragédie pour changer de politique et nous assurer que c'est la dernière épidémie que nous devrons endurer".

Remarque éditeur et traducteur:

Aussi étrange que cela puisse paraître, le texte est si cohérent avec notre réalité que je n'ai pas pu m'empêcher de le traduire; il y a, malheureusement, un détail: la phrase en vert ci-dessus était ce que je pouvais trouver comme équivalent à un idiome qui dit:

"Oui, les poulets sont rentrés à la maison pour se percher à cause d'années de négligence", ont écrit Meit et Slabach dans les routes rurales.

Je n'ai pas pu trouver de traduction ou de translittération pour cela, qui, en vérité, peut être une expression typique de la Virginie ou du Tennessee, comme cela était typique d'un journal brun à São Paulo, comme il est: «malaco da three pipocos em noia et brûle le sol dans la bouche de la fumée .. (envoyez cette phrase à un traducteur nord-américain et voyez comment il la traduira) et, par conséquent, j'ai choisi d'utiliser la phrase mentionnée ci-dessus, qui est, en fait, écrite par Joaquim Maria Marra Machado de Assis, dans l'un des livres de sa célèbre trilogie et, je n'ai aucun souvenir, mais je crois que ce doit être à Quincas Borba ou Dom Casmurro. Dans Memórias Póstuma de Brás Cubas, je suis sûr que non, car j'ai lu ce livre cinq fois et je le connais très bien.

Quoi qu'il en soit, bien que j'aie peut-être échappé à l'intention de l'auteur, qui était d'utiliser un axiome commun à sa langue et que je n'ai pas pu le traduire. Si quelqu'un sait définir la phrase et souhaite la partager, je serais ravi de rectifier le texte et de citer le ou les contributeurs

, SeropositivoOrgRemarque de soropositivo.org de l'éditeur:

Il est incroyable qu'au début de la troisième décennie du XXIe siècle après JC, il y ait encore des gens comme certains bergers de «iGrEjAs nEo pEnTeCoStAiS» utilisant l'intégrisme religieux qui a longtemps été momifié par le temps, afin de murmurer leur trésor ici sur Terre tout en faisant un certain «allotissement - grilagem- do Paraíso» (cela se produit également dans d'autres domaines religieux, je ne peux pas le nier, mais le pouvoir sinistre de l'oratoire et la capacité de tout polémiser, quand, très sagement démontré par Boechat, ce qui leur manque ce sont des rouleaux.

Et de gros rouleaux. J'ai rencontré certaines thèses (et vous n'avez même pas besoin d'être médecin pour le savoir) que nous poursuivons, en général, ceux qui parviennent à vivre avec bonheur, ce qu'ils désirent eux-mêmes, mais que le pudicisme, le cynisme et l'hypocrisie congénitale, ajoutés à une bonne dose d'ambition et de répression les empêche de vivre. Et, sur cette base, les épidémies se sont propagées, les prisons sont construites sur des terrains où il devrait y avoir des écoles; ce ne sont pas non plus des prisons, ce sont des cachots, car l'idée de l'Institut pénitentiaire est de rééduquer et de socialiser, et non de servir d'académie de bandits.

Ils veulent réduire la minorité pénale. Savez-vous ce qui va se passer? Non? Ils inciteront des enfants de dix ans à commettre des délits. Quoi de neuf? Cane en colère contre votre fille de dix ans que vous aimez tant?

Oui! En prison seulement les enfants des autres ou, comme disait Getúlio Vargos: "A tous les amis, Aux ennemis ... la loi" Tertulias flasque de dormir

Traduit de l'original en anglais CARBURANTS ADDICTION VIH et l'hépatite C FLAMBÉE dans l'Indiana, à travers le sud RURAL Par Cláudio Santos de Souza le dimanche, 21 Juillet 2015 jour

Commenté par Mara Macedo. la femme qui me fait sourire.

Suggestions de lecture

Vous avez quelque chose à dire? Dis-le!!! Ce blog est mieux avec vous !!!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org, et moi, faisons tout ce qui est en notre pouvoir en matière de confidentialité. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons toujours en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Cláudio Souza, travaille sur ce blog 18 heures par jour pour, entre autres, garantir la sécurité de vos informations, car je connais les implications et les complications des publications passées et échangées ici J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaissez notre politique de confidentialité

WhatsApp WhatsApp nous