Infection par le VIH est associée à une prévalence plus élevée de maladies liées au vieillissement

Plus grande prévalence des facteurs de risque traditionnels de tels troubles dans ce groupe de population a également été observée.

Vieillissement, tout le monde, si ce ne est de mourir avant l'âge. Dans le cas de personnes atteintes du VIH pour un facteur de vieillissement particulier d'au moins cinq ans ou plus

Selon une étude néerlandaise, publiée dans l'édition en ligne de la revue Clinical Infectious DiseasesIl semble y avoir une relation entre l'infection par le VIH et un risque accru de nombreuses maladies associées au vieillissement.

L'équipe de recherche a comparé le risque cardiovasculaire, rénale et osseuse chez les personnes âgées atteintes de la maladie du VIH et un groupe de contrôle composé de personnes séronégatives ayant des caractéristiques similaires. La prévalence de ces maladies associées au vieillissement était supérieure chez les personnes infectées par le VIH, en particulier dans le cas de maladies cardiovasculaires et rénales. Comme on s'y attendait, une association n'a été observée entre la probabilité d'apparition de ces maladies et la présence d'autres facteurs de risque les plus fréquemment rapportés, mais est également lié à la présence de l'infection par le VIH, avec la période de l'immunosuppression continue et la présence d'une inflammation systémique .

La prévalence des comorbidités associées au vieillissement était significativement plus élevée chez les personnes atteintes du VIH que dans le groupe témoin. Ce phénomène, qui est également présent dans les cas de charge virale indétectable est compatible avec les résultats de la recherche précédente. Donc, il ya quelques mois, une plus forte prévalence des syndromes gériatriques a été associée à des scores plus faibles CD4 (voir Nouvelles La del Día, 25 / 03 / 2014).

Les améliorations dans le traitement et les soins ont fait l'infection à VIH n'empêche pas que, dans de nombreux cas, atteindre un âge avancé. Toutefois, dans ces cas, il semble que l'apparition précoce de maladies liées à l'âge se produit. La raison exacte pour laquelle cela se produit est inconnu, mais on peut compter les facteurs de risque, y compris classique (tabagisme, obésité, etc), les effets secondaires de la thérapie antirétrovirale, les effets inflammatoires de l'infection à VIH et des dommages immunosuppression.

Dans 2010, une équipe de recherche basée à Amsterdam (Pays-Bas) a établi un groupe de travail pour étudier la relation entre le VIH et les maladies associées au vieillissement. À propos de ce groupe semble maintenant que l'étude a comparé, pour une période de deux ans, la prévalence des maladies associées au vieillissement, un groupe de personnes infectées par le VIH et un groupe de contrôle composé de séronégatifs développé en ajustant les résultats développé deux groupes selon le sexe et l'âge. Les facteurs de risque associés à un risque accru de comorbidités liées à l'âge ont également été examinés.

ostéoporose

La population de l'étude comprenait 540 personnes vivant avec le VIH dans un groupe et 524 personnes séronégatives dans le groupe de contrôle. Les groupes ont été ajustés pour l'âge, avec la même moyenne d'âge (années 52). La plupart des participants étaient des hommes qui avaient subi la pratique de rapports sexuels avec des hommes.

Environ un tiers des participants avaient été diagnostiqués avec le VIH avant que le SIDA, mais dans presque toutes les études étaient sous traitement antirétroviral et la charge virale était indétectable.

La prévalence des facteurs de risque cardiovasculaire pour fumer - l'hypertension artérielle, rapport taille-hanche, l'inactivité physique - était significativement plus élevée dans le groupe VIH-positif que dans le groupe témoin.

La prévalence des comorbidités liées à l'âge, était également significativement plus élevé chez les personnes vivant avec le VIH que dans le groupe de contrôleAvec une prévalence moyenne de 1,3 par participant par rapport 1,0 (p <0,001). De même, le premier groupe de la probabilité de diverses maladies associées au vieillissement était significativement plus élevé (p = 0,009). La prévalence la plus élevée a eu lieu dans toutes les tranches d'âge (50-55, 60-65, sur 65 ans). En outre, le temps d'apparition de chacune des maladies associées au vieillissement chez les personnes atteintes de VIH est antérieur d'environ cinq ans l'incidence observée chez les séronégatifs.

Considérant chaque comorbidité séparément, la prévalence chez les personnes vivant avec le VIH a également été significativement plus élevée dans tous les cas, en particulier dans le cas de l'hypertension (vs 45 31%, P <0,001), l'infarctus du myocarde (vs 4 2%, p <0,018 ), la maladie artérielle périphérique (3 contre 1%, p <0,008) et insuffisance rénale (4 vs 2%, P <0,044).

Relation entre les facteurs de risque traditionnels (âge, le tabagisme, les antécédents familiaux et le rapport taille-hanche) avec comorbidité plus élevé a également été constaté.

Infection par le VIH comme un facteur de risque a agi de façon indépendante, ce qui augmente le risque associé au vieillissement dans plus de 50% (Rapport [CP] maladie de vraisemblance: 1,58, confiance 95 intervalle% [95% IC]: 1,23-2,03, P <0,001).

Des facteurs de risque mentionnés explicitement observés dans le groupe séropositif peut noter, en premier lieu, qu'une longue période d'infection à VIH (p <0,001), une période antirétroviral plus de l'observance du traitement (p < 0,001) et une période prolongée avec un score de moins de cellules CD4 200 / mm 3 (p <0,001) augmentait le risque de maladies liées à l'âge. Cependant, après l'élimination des facteurs de confusion potentiels, nous avons trouvé que le temps statistiquement significative de l'immunosuppression.

Relation entre le risque de comorbidité et des marqueurs de l'inflammation a également été constaté. Infection par le VIH est associée à l'inflammation, l'activation du système immunitaire et des troubles de la coagulation couramment considérés pour provoquer une plus grande comorbidité chez les personnes atteintes de VIH comme les personnes non infectées par le virus.

Le temps de traitement en une dose complète de ritonavir (Norvir) a été trouvé à la limite de la signification statistique.

Les auteurs concluent que les résultats de l'étude appuient l'hypothèse que l'infection à VIH est associée à un vieillissement prématuré. Reste la question de savoir si cela est dû à un acte VIH comme facteur de risque supplémentaire à l'avant traditionnelle, l'augmentation de la morbidité, ou le VIH agit directement sur la biologie du vieillissement.

 

source: Aidsmap / Préparé (gTt-VIH).

Référence: Schouten J et al. Comparaison transversale de la prévalence des comorbidités associées à l'âge et de leurs facteurs de risque entre individus infectés par le VIH et non infectés: étude de cohorte AGEh IV. Clin Infect Dis, édition en ligne, 2014.

source: http://gtt-vih.org/

Original en espagnol: http://gtt-vih.org/actualizate/la_noticia_del_dia/29-09-14

Traduction: Eliane Mendes de Lima

Contact: lilith1stw@gmail.com / elianemlima@correioweb.com

Jesús Damiette - 29 / 09 / 2014Copyscape n'a détecté aucune matchs pour le poste actuel. (Mots 1041 vérifiés)

Oui, c'est la photo de moi! Ma nièce m'a demandé de mettre cette photo sur mon profil! .... J'avais ici une description de moi qu'une personne a qualifiée de "irrévérencieuse". C'est vraiment une manière euphémique de classer ce qui était ici. Tout ce que je sais est qu'une « ONG », qui occupe un bâtiment de l'histoire 10 a conclu un partenariat avec moi, et je les journaux de l'époque de partenariat, ce qui était un autre vampirisme parce que pour chaque peuple 150 qui sortent de mon site, en cliquant dessus, il y en a eu en moyenne un qui est entré. Quand j'ai entré et entré

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié.

*

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.