Témoignage de personnes vivant avec le VIH il Positifs histoires HIV personnes

Qui serait traité avec un gynécologue VIH?

Qui serait traité avec un gynécologue VIH? Monica Question… (…)…

Main du médecin avec échantillon de sang

Et j'ai trouvé ce site.

J'ai lu le témoignage de Claudio et je voulais donner le mien.

Je ne sais pas comment commencer, mais je vais essayer de toute façon.

C'était en octobre de 1999, ma mère a reçu l'appel d'un ami de mon frère l'informant qu'il était hospitalisé ...

(Cela faisait déjà plusieurs mois que mon frère avait terminé sa résidence en gynécologie et en obstétrique et il avait déménagé dans un autre État où il suivrait son chemin.) ...

Immédiatement nous sommes allés rencontrer mon frère, il était maigre "comme une petite plante qui sèche sans eau", abattu, avait un engourdissement du menton, une forte anémie, un très petit nombre de plaquettes, un saignement dans l'estomac ... et une maladie que nous de la famille que nous ignorions.

Nous avons cherché les médecins, qui n'ont jamais révélé ce que mon frère avait (il était mon grand frère).

Nous avons commencé à mettre beaucoup de pression sur les médecins, nous avons donc eu un diagnostic et rien.

Je suis resté d'un État à un autre, partagé entre le travail et mon frère.

Mon frère n'a laissé aucun des médecins révéler le diagnostic.

Et nous ne savions pas la vérité.

L'image a empiré, les tumeurs sont apparues dans le cou et l'estomac, il est allé pour une unité de soins intensifs, a présenté une pneumonie est tombé dans le coma et que l'hôpital entre appartement et soins intensifs n'a pas duré plus de jours 15 ... mon frère ne soit plus avec nous ...

Mon Dieu, comme je pense que tout pourrait être différent… s'il avait fait confiance à la famille… si nous l'avions changé d'hôpital… de médecin… si… si… si… si… autant de «si».

Je ne sais pas depuis combien de temps il possède le virus, ni la maladie, ni depuis combien de temps il sait tout, mon frère a été enlevé de ce monde à l'âge de 29, diplômé en médecine à l'âge de 25.

Parfois, je me demande pourquoi tout cela est arrivé si soudainement… et seulement je trouvais une réponse:

"Nous sommes venus au monde dans le but d'accomplir une mission, je n'ai pas le don de savoir si mon frère a rempli la sienne ... mais je suis réconfortant de remercier Dieu d'avoir épargné ses souffrances.",

Si nous pouvions choisir entre:

1) Avez-vous en vie, même si vous êtes malheureux ou invalide? et

2) Ne l’ayant plus avec nous, pour l’empêcher de souffrir;

Nul doute que notre égoïsme est si grand qu’il ne nous laisserait pas en voir le côté, mais le nôtre de l’avoir toujours présent, même à l’hôpital ou en fauteuil roulant, même sans pouvoir manger ni faire ses besoins physiologiques ...

Mais notre volonté ne prévaudra jamais sur la volonté de Dieu, notre créateur.

C'est un fait très triste, mais nous devons tirer une leçon de vie de tout et le message que je veux envoyer maintenant à tous ceux qui vivent avec le VIH et le sida, c'est que le silence fait plus de mal que la vérité ... et que tout le monde peut assumer ce qui a, sans avoir honte, ni privé de chercher un autre jour de vie ...

Vous connaissez Claudius, vous avez dit que "... ne travaille pas parce que personne n'accepterait un employé qui s'absente une fois par mois ..." et je laisse une question sur Internet:

"QUEL HÔPITAL OU CLINIQUE ACCEPTERAIT UNE AIDE MÉDICALE? *****? QUELLE FEMME AIDERAIT OU DEVRAIT AIDER À PRENDRE VOTRE PRÉ-NATAL ET SON DÉPART AVEC UN MÉDECIN AIDÉTIQUE *****? "

Quand je me pose cette question, je comprends un peu mon frère, car il ne voulait pas vivre sans faire exactement ce qu'il avait choisi pour lui, il s'est battu et s'est battu pour obtenir son diplôme, sa résidence, son travail ... si tout le monde savait ce qu'il avait, par conséquent, il perdrait son emploi ou, s'il ne le perdait pas, il n'aurait plus de patients ...

Tous mes frères et moi avons toujours beaucoup lutté, parce que nous avons été élevés avec le sacrifice de ma mère enseignante et du fonctionnaire de mon père.

Malgré les écoles publiques que nous avons traversées, nous n’avons pas perdu le désir de continuer à étudier et les quatre ont réussi et terminé le cours choisi.

Il est difficile de rendre public ce que mon frère a choisi de ne pas révéler, mais je ressens un grand besoin d'aider les personnes vivant avec le VIH / sida, comme je ne pouvais pas le faire pour mon frère, même si je ne sais toujours pas comment. communiquer avec moi pour me guider).

À ce stade, je voudrais juste dire aux personnes vivant avec le VIH et le sida que l’omission de la réalité n’aide en rien, bien qu’elles puissent trouver résistance à l’acceptation de certaines personnes, elles en trouveront aussi d’autres qui leur donneront de l’amour, du soutien et de la bienveillance résistance trouvée.

Monica - Années 27.

Notez le Séropositif: Le mot « personne avec le SIDA » a eu lieu juste et seulement parce qu'elle reflète une façon de penser populaire. Cependant, il est une clarification: « Pour parler ou écrire, quelqu'un est sidéen signifie que cette personne est la maladie elle-même, qui a une nouvelle identité liée au VIH. DEPOSE les citoyens de leurs droits individuels, va être considéré comme une personne avec une mort annoncée. Être un acronyme en langue anglaise (syndrome d'immunodéficience acquise), ne se justifie pas dériver du mot portugais. En outre, le terme désigne l'intention subjective de stigmatiser les personnes vivant avec le VIH. (...) « (du Bulletin du Réseau national des droits de l'homme sur le VIH / SIDA) COMMENT NOUS référence? Lorsque vous voulez nous référer à ceux qui vivent avec le VIH / SIDA, vous pouvez dire séropositive, CARRIER VIRUS DU SIDA VIH CARRIER, personnes vivant avec le VIH / SIDA, ou encore de patients atteints du SIDA, où déjà eu lieu.

Renforcée par Zemanta

Si vous avez besoin de parler et que vous ne pouvez pas me trouver ou Beto Volpe, c'est une option beaucoup plus équilibrée, Beto, vous pouvez également envoyer votre message. Je peux peut-être prendre un peu de temps. Je vérifie les messages à midi, peu après, en fait, à 20h00.
Ça devient de plus en plus difficile pour moi, tout ça, de taper.
Et je finis par avoir besoin d'un intervalle entre un paragraphe et un autre.

Mais soyez sûr d'une chose que j'ai apprise:

Le temps et la patience résolvent à peu près tout!
————————————————————————————–



Intimité Lorsque vous envoyez ce message, il est implicite que vous avez lu et accepté nos politiques de confidentialité et de gestion des données [/ acceptation]

Suggestions de lecture

Salut! Votre opinion compte toujours. vous avez quelque chose à dire? C'est ici! Des questions? Nous pouvons commencer ici!

Ce site utilise Akismet pour réduire le spam. Apprenez comment vos données de feedback sont traitées.

Automattic, Wordpress et Soropositivo.Org et moi-même mettons tout en oeuvre pour protéger votre vie privée. Et nous améliorons, améliorons, testons et mettons en œuvre de nouvelles technologies de protection des données. Vos données sont protégées et moi, Claudio Souza, je travaille sur ce blog 18 heures ou jours pour, entre autres choses, assurer la sécurité de vos informations, puisque je connais les implications et les complications des publications passées et échangées. J'accepte la politique de confidentialité de Soropositivo.Org Connaître notre politique de confidentialité

WhatsApp WhatsApp nous
%d Les blogueurs comme ceci: