1 Editorial Août de 2000

Vous êtes en Initiation ** 1 Editorial Août de 2000
?>
Tullius Detritus
Soropositivo.Org

Bienvenue sur Soropositivo.Org

Claudio Souza, je ne pense pas à Cura
J'étais assez zandago, avec la vie, avec Dieu et avec le monde. Seule Mara pourrait risquer un clic de ceux-ci

Le premier jour de décembre de 2000 célèbre la journée mondiale de lutte contre le sida.
Les chaînes de télévision ne parleront de rien d'autre; stations de radio et journaux. Ensuite, le sujet tombe à nouveau dans l'oubli.
Nous chantons, ce jour-là, beaucoup de victoires. Même avec la participation active des communautés et des organisations non gouvernementales, nous avons remporté de nombreuses victoires:
Il ya plus de médicaments, les tests sont plus précis, la recherche sur les vaccins ont beaucoup progressé.
La personne avec le VIH de vivre plus longtemps et avec une meilleure qualité de vie ...


Moi, Cláudio Souza, de Seropositivo.Org, suis obligé de ne pas accepter la qualité de vie supérieure.
La qualité de vie de la vie est de ne pas être en bonne santé, les coûts des médicaments.
La qualité de vie est en hausse dans la matinée et sont confrontés à un bus, le métro ou le train et se rendre au travail, exercer une fonction, aller déjeuner avec des amis et aller sur quelque cinq heures de combat et, par conséquent, planifier à l'avance.
La qualité de vie est de ne pas avoir à cacher la maladie de peur d'être victimes de discrimination est de ne pas avoir à cacher comme un criminel juste parce que le port d'un virus.
La qualité de vie est de rêver d'un avenir meilleur, de posséder une maison, avec la vie familiale du mariage,.
Et la base de tout cela est le droit au travail, associé au droit à la santé et à l'égalité. C'est mon combat, depuis que j'ai commencé ce travail dans Soropositivo.Org
Notre vie ne peut pas rester quelques boîtes de synthèse de médicaments et des tests de laboratoire.
Notre vie ne peut pas être vécu dans l'orbite de la maladie ou la séropositivité.

Le profil des personnes vivant avec le VIH a beaucoup changé et tout au long de cette période

Et Seropositivo.Org était là, documentant!

Je suis là depuis toutes ces années à m'occuper de moi.

Je travaille "dans ma création", seropositivo.org, pour l'amour non dévoilé et, bien que mes articles soient tout juste publiés sur 600, j'ai édité, traduit, copié et collé à un endroit donné, un peu plus d'articles de 4000!

L'histoire du SIDA, depuis l'an deux mille est enregistrée ici et j'ose me permettre de dire que la plus grande base de données sur le sujet, entre les mains d'un soi-disant ING - individu non gouvernemental - cela a des implications évidentes. Je garde cela de mes ressources, scorbut, imprévisible et inconstant.

l'un des Topos de Seropositive.Org
C'est l'une des innombrables taupes qui ont été utilisées dans ce blog. Si vous connaissiez les raisons pour lesquelles je l'ai enlevé, ils entreraient en collision de façon désastreuse

Le profil de la personne qui est venu avec le VIH et le profil de Seropositivo.Orr

Le profil de porteur du VIH a changé; et changé pour le mieux. (C'était déjà une réalité établie en l'an deux mille)
Vous n'avez pas mourir aussi souvent. Nous ne sommes plus hospitalisée à plusieurs reprises, n'ont pas développé la maladie et, en fait, nous sommes forts et en bonne santé, capables de travailler et la vie sociale.

Il y avait une erreur au début de l'épidémie:

Cela a été attribué à un groupe spécifique de personnes, dont la société de conduite a l'habitude de se réprimander sans le savoir, généralement puisque certains des "membres productifs de notre modèle de société unique et exemplaire" les ont utilisés, sans que personne ne s'en soucie!

Des expressions comme la peste gay, le cancer gay, les groupes à risque ont été créées. Tout faux, mentant, discriminant. Tous les stigmatisants. Et personne ne supprime cette erreur. Tout le monde agit comme si rien ne s'était passé.

Soropositivo.org cherche à clarifier, depuis 1 du mois d’août de 2000


SIDA ce n'est pas un privilège (...) de quelques-uns. Le VIH est peu sélectif lorsqu'il s'agit de "choisir" son hôte.
Blancs, Noirs, Indiens, les femmes hétérosexuelles, les enfants, gais, bisexuels, non plus.
N'importe qui peut attraper le VIH et, si elle est différente, de développer le sida.
Mais la grande majorité, quand elle découvre, entre en traitement, recouvre la santé et est capable de mener une vie normale, comme celle de toute personne.
Mais cela nous est refusé. Si un employeur découvre que vous avez un porteur du VIH parmi votre personnel, vous le rejetez sous n'importe quel prétexte pour vous débarrasser de problèmes futurs qui ne sont que théoriques.
C'est parce que l'employeur ne veut pas prendre le risque d'affronter seul le fardeau de la maladie:
Admissions, les licences, afin de contrôler les absences, etc.
Tout cela fait de la personne séropositive un employé, un travailleur peu attrayant.
Nous devons changer cela, en créant des incitations fiscales à ceux qui emploient le VIH-positif.

C’était la raison principale de Soropositivo.org


Chômeurs, nous sommes un fardeau social. Nous dépendons de l'aide publique, presque toujours précaire, de nos familles, presque toujours de faibles revenus, et notre vie perd en qualité et en attentes.
Les employés, prendre soin de mieux pour notre santé, à consommer plus, payer des impôts et de vivre heureuse, productive et indépendante.
Je leur ai échoué

Note de l'éditeur dans 2018: Seropositive.Org J'ai eu le soutien d'une ONG influente, Ashoka Social Entrepreneurs, dans la poursuite de cet objectif. Malheureusement, aujourd’hui, je sais que j’ai eu l’aide au pire moment, car j’ai rapidement eu une crise dépressive triste et je suis tombée malade mentalement jusqu’à ce que je perde mon soutien, ce qui fait que je suis tombée malade pendant presque six ans ... premier site (ou blog, à leur guise) à recevoir le soutien d’Ashoka. Oui, ma recherche a échoué, mais je l'ai eue pour mon travail sur ce blog; Malheureusement j'ai échoué ...


La relation employeur / employé / employé / gouvernement doit changer.
Il est inutile de créer un certain nombre de lois interdisant à l’employeur de licencier le séropositif; il y a des lois et des lois qui interdisent un nombre infini de choses et qui continuent à se produire, même à être interdites. Ou bien une loi interdisant le trafic de drogue met-elle un terme au trafic?

Au contraire, au lieu de simplement "Protéger" avec des dispositifs juridiques, bien sûr, louables pour l'entreprise et / ou la personne qui encourt le crime de discrimination, il est nécessaire d'encourager l'employeur à maintenir, par le biais d'avantages fiscaux, comme je l'ai déjà dit, et pour la création de une banque d'heures, en bonne santé et apte à travailler avec le VIH dans sa position habituelle. Telle était l'idée de départ lorsque j'ai créé le blog, en réalité un site Web, car blog était un mot inexistant dans l'année 2000!
Soropositivo.Org

Soropositivo.Org a longtemps recherché ce concept de droit au travail.

Il me tardait de recommencer ma vie.

Aujourd'hui, des années plus tard, je me remarque à peine (18 / 11 / 05)

J'insiste sur le fait que les foires artisanales ne résolvent rien parce que tout le monde n'a pas la capacité manuelle de le faire ou s'intéresse à un tel métier. C’est un travail, le travail artisanal, qui demande beaucoup plus d’amour de "l’atelier" que ce qui m’était nécessaire quand, à cause de quelques leçons trompeuses du passé Et chaque personne a le droit d'exercer son métier, qu'il a appris à développer avec ses mérites et ses efforts, souvent diuturno. La condition sérologique ne défait pas ces mérites. La façon dont l'individu a "attrapé" le virus ne devrait pas non plus entrer dans la question, car cela ne change ni pour le meilleur ni pour le pire la qualité du professionnel en question. Il doit toujours rester la condition d'être humain, digne de respect, pas de pitié, par dessus tout.

Entre-temps, il faut sensibiliser la société à la sécurité de la vie avec la personne séropositive, la personne séropositive… la situation de réactivité face au VIH n'est pas une tragédie vouée au désastre tragique:

"Il y a une vie avec le VIH"


La presse en général doit cela à la population, dans son devoir d'information et de clarification. Et, huit cent mille diables, elle, les médias, ne le font pas!

Les campagnes de sensibilisation devraient être jackpots pour ceux qui comprennent le sujet, pour ceux qui la vivent et qui connaît le sujet à fond.

La vision sociale du sida est erronée. Nous ne mourons pas comme des mouches. Et nous ne transmettons pas la maladie par voie aérienne, par une poignée de main ou un contact social.
Les rapports sexuels doivent être protégés. mais ce n’est pas seulement pour éviter le sida. Il s'agit de prévenir la syphilis, la gonorrhée, l'hépatite, les condylomes acuminés et une myriade de MST aussi dangereuses que l'infection par le VIH. De plus, il évite les grossesses non désirées ou, pire encore, les grossesses précoces.

cette vision sociale sur le sida doit être correct, corrigé. Seuls les médias, en partenariat avec les organisations non gouvernementales et le gouvernement, peuvent réparer les dommages causés par eux-mêmes et par la communauté scientifique à un moment où le problème n'était guère éclairé.
A l'époque, je pensais à la façon dont "l'épidémie de VIH" avait été vue et vécue et j'ai essayé de faire une différence avec ce blog.
Pensez-vous que la population est adéquatement informé? Cliquez ici! Mais si cela ne suffit pas et que vous croit que j'exagère et que le préjugé n'est pas si grave? =, s'il vous plaît, cliquez ici et ensuite cliquez ici!
Et pourtant, osez-vous croire que personne ne prend plus le risque? Cliquez ici et enfin vous, les femmes sEst-ce sécuritaire parce qu'il vit dans une "relation stable"?
Cliquez ici et viendra à la conclusion qu'elle n'est pas aussi sûre.
Ensuite, regardez dans la section des témoignages personnels pour les femmes qui ont contracté le virus de leur mari et qui ouvrent leur cœur ici, dans l’espoir que cela ne se reproduira plus ...
Le SIDA est un problème pour tout le monde, sans distinction possible de genre ou de "mode de vie". Mais jamais la prétendue condamnation à mort ni la "vengeance de Dieu" (...).

Et il est possible de changer ces choses avec une prise de conscience et des clarifications, des informations et de la bonne volonté.
Nous avons une excellente couverture en ce qui concerne les traitements, les médicaments et les examens; au moins pour le moment. Mais cela ne suffit pas pour nous. Si nous pouvons vivre (et c'est un droit naturel de chaque personne) en santé, nous pourrions bien travailler pour notre propre gagne-pain et celui de nos familles (nous sommes des parents), sans être discriminés par notre CONDITION SOROLOGIQUE.

Il y avait, une fois, un été. Et c'était chaud !!!

De tous les symptômes du SIDA, le pire d'entre eux subsiste, après des années 20 (maintenant plus que 30), dans un monde où la plupart ont accès à la télévision et à Internet, où les préjugés font rage et se figent, et silencieusement, comme l'incendie. qui brûle sous la toundra jusqu'à ce qu'il ait la force de porter la forêt pour détruire complètement

.
Il est urgent que cela change, et change pour le meilleur.
Claudio, Soropositivo.Org et tous les équipe de séropositifs page d'accueil.
Annonces